noscript

Please Wait...

Les Palestiniens fustigent le Honduras qui a reconnu al-Qods «capitale d’Israël»

Les Palestiniens fustigent le Honduras qui a reconnu al-Qods «capitale d’Israël»
folder_openPalestine access_time depuis 17 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'Autorité palestinienne a annoncé jeudi son intention de déposer une plainte aux Nations unies contre le Honduras, après que cet Etat d'Amérique centrale a annoncé l'ouverture d'une mission diplomatique à al-Qods occupée (Jérusalem).

Le président du Honduras Juan Orlando Hernandez, qui doit entamer vendredi un voyage officiel à l’entité sioniste, inaugurera un «bureau diplomatique» à al-Qods occupée, reconnaissant ainsi la Ville sainte comme «capitale d'Israël», avait annoncé mardi le gouvernement hondurien.

Promesse de campagne du président américain Donald Trump, le transfert de l'ambassade américaine de «Tel-Aviv» à al-Qods occupée en mai 2018 avait été largement condamné par la communauté internationale.

«Agression directe»

Seul le Guatemala a suivi l'exemple américain mais le président hondurien a annoncé mardi que l'ouverture de cette mission était «la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale de l'Etat d'Israël», présentant le «bureau diplomatique» comme une «extension» de l'ambassade, aujourd'hui située à «Tel-Aviv».

Dans un communiqué, le ministère palestinien des Affaires étrangères a confirmé qu'il soumettrait une plainte formelle contre le Honduras au secrétaire général des Nations unies.

Il a qualifié la décision hondurienne «d'agression directe» contre le peuple palestinien et de «violation flagrante du droit international et de sa légitimité». Depuis 1967, «Israël» occupe la Cisjordanie et le secteur oriental d’al-Qods (Jérusalem-Est), qui a par la suite été annexée, une décision jamais reconnue par la communauté internationale.

Dans un communiqué, Hanane Achraoui, haute responsable palestinienne, a déclaré pour sa part que les dirigeants «réévalueraient leurs relations avec le Honduras».

«Le statut de Jérusalem en tant que ville occupée est approuvé par la grande majorité des Etats, conformément à leurs obligations juridiques et morales en vue de faire respecter le droit international», a-t-elle ajouté.

Hanane Achraoui a également condamné le minuscule Etat insulaire de Nauru, situé dans l'océan Pacifique, qui a récemment reconnu al-Qods comme la «capitale d'Israël».

A Amman, la Jordanie, gardienne des lieux saints musulmans dans la ville sainte, a condamné la décision du Honduras et affirmé par la voix de son ministère des Affaires étrangères que «toute mesure visant à changer le statut juridique ou démographique de Jérusalem est nulle et illégale».

Comments

//