noscript

Please Wait...

achoura2019

Nucléaire iranien: Téhéran va s’affranchir d’autres engagements

Nucléaire iranien: Téhéran va s’affranchir d’autres engagements
folder_openIran access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'Iran va franchir un nouveau pas vers la réduction de ses engagements pris en vertu de l'accord international sur son programme nucléaire conclu en 2015, a annoncé samedi le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, sans donner plus de détails, selon l'agence de presse parlementaire ICANA.

«La troisième étape dans la réduction des engagements concernant (l'accord nucléaire) sera mise en œuvre étant donnée la situation actuelle», a-t-il déclaré.

M. Zarif a rappelé que «si l'accord n'était pas pleinement respecté par toutes les parties signataires, l'Iran ne serait pas non plus tenu de pleinement le respecter».

L'accord sur le nucléaire est fragilisé par le retrait unilatéral américain l'an dernier et le rétablissement de sanctions économiques. Conclu à Vienne en 2015 entre l'Iran et les Six (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, et Allemagne), l'accord avait permis la levée d'une partie des sanctions contre Téhéran en échange d'un contrôle international accru sur son programme nucléaire et de son engagement à ne pas se doter de l'arme atomique.

L'Iran exige de ses partenaires à l'accord qu'ils prennent des mesures efficaces pour garantir ses intérêts et l'aident à contourner l'embargo américain, en lui permettant de vendre son pétrole à l'étranger.

Dimanche, les pays encore parties à l'accord sur le nucléaire se sont réunis à Vienne. Le chef de la diplomatie iranienne a qualifié les discussions de «difficiles», dans des propos rapportés par la télévision d'Etat.

«Nous avons souligné notre position et l'importance du respect des engagements des autres parties dans le cadre du JCPOA (accord sur le nucléaire), particulièrement des pays européens», a-t-il poursuivi.

Les Européens espèrent convaincre les Iraniens de leur volonté de les aider avec l'utilisation de l'Instex, un mécanisme de troc créé pour contourner les sanctions américaines en évitant d'utiliser le dollar.

«Nous leur avons clairement expliqué que ces engagements n'ont pas été tenus et que l'Instex n'est toujours pas opérationnel», a affirmé M. Zarif.

Selon lui, «les Européens doivent avoir le courage d'agir selon leurs engagements et non selon les demandes américaines».

Comments

//