Please Wait...

Rohani à Macron : L’Iran est le « principal gardien de la sécurité de la navigation » dans le golfe persique

folder_openFrance access_time depuis 22 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Lors d’une conversation téléphonique avec son homologue français, Emmanuel Macron, le Président Rohani a indiqué que contrairement aux Etats-Unis et à leurs tapages qui incitent à la tension, l’Iran est le « principal gardien de la sécurité et de la liberté de navigation dans la région stratégique du golfe Persique ».

M. Rohani, a estimé, dans son entretien téléphonique avec M. Macron, que la normalisation des relations commerciales avec l'Iran constituait le premier pas de l'Union européenne vers le respect des obligations prévues par l’accord nucléaire iranien, rapporte l’agence de presse Mehr.

S'exprimant mardi lors d’un entretien téléphonique avec Emmanuel Macron, le Président iranien, Hassan Rohani, a souligné que « la normalisation des relations pétrolières et bancaires serait la première phase des engagements que l'Iran attend de la part de l'Europe » dans le cadre du Plan d'action global commun (JCPoA).

Dans le même temps, le Président iranien a critiqué le manque d’action de la part de l’Europe pour compenser les pertes de l’Iran après le retrait des États-Unis du JCPoA. Selon lui, dans de telles circonstances, l’Iran n’est pas tenu de respecter les engagements de l’accord.

« Plus le temps passe et plus l'Iran réduit ses engagements envers le JCPoA, plus il est difficile pour l'Iran et l'Europe de revenir au point de départ », a-t-il noté, cité par le média.

Retour de Téhéran à ses engagements

M. Rohani a souligné en outre que l'Iran reviendrait sur sa décision de réduire ses engagements découlant du JCPoA dès lors que ses intérêts économiques seraient sécurisés.

Toujours d’après le média, lors de la conversation téléphonique, Emmanuel Macron a qualifié de positive la récente visite en France du vice-ministre iranien des Affaires étrangère, Abbas Araghchi.

Le Président français, poursuit l’agence de presse, a ajouté que son pays n’épargnerait aucun effort pour défendre les intérêts de l’Iran au sein du JCPoA et pour normaliser les relations économiques entre Téhéran et les autres pays.

Et d’indiquer : « Les relations entre l'Iran et la France ont toujours été mutuellement dignes de confiance et nous pensons qu'aujourd'hui, nous devons nous efforcer de surmonter la crise. »

Mehr conclut en rapportant qu’Emmanuel Macron a qualifié les sanctions américaines contre l'Iran d’unilatérales et d’inacceptables et a appelé à une solution juste et appropriée pour réduire l'escalade des tensions dans la région.

Comments

//