noscript

Please Wait...

achoura2019

«Notre programme balistique n’est pas négociable»: Téhéran répond sans ambages à Le Drian

«Notre programme balistique n’est pas négociable»: Téhéran répond sans ambages à Le Drian
folder_openIran access_timedepuis 7 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

L’Iran ne discutera de son programme balistique avec aucun pays, a déclaré ce lundi le porte-parole de la diplomatie iranienne. Il a ainsi répondu au ministre français des Affaires étrangères, qui avait évoqué la possibilité d’introduire des sanctions contre l’Iran s'il n'y avait pas de progrès dans les discussions sur son programme balistique.

Contrairement aux déclarations du chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, Téhéran ne mène pas de négociations avec la France concernant le programme balistique iranien, a déclaré ce lundi Bahram Qassemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

«Il n'y a pas de discussions, secrètes ou non, sur notre programme de missiles avec la France, pas plus qu'avec un autre pays», a-t-il précisé lors d'un point de presse hebdomadaire.

Le programme balistique iranien est de caractère «défensif», a-t-il martelé.

«Notre programme de missiles est un programme défensif, dont nous ne parlons qu'entre nous […] Nous discutons avec la France des enjeux régionaux et politique […] mais notre programme balistique n'est pas négociable», a ajouté le porte-parole de la diplomatie iranienne.

Le 25 janvier, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a affirmé que la France était disposée à imposer des sanctions à l'encontre de la République islamique, s'il n'y avait pas de progrès dans les discussions sur son programme balistique. Il a déclaré avoir «commencé un dialogue très difficile».

La France exige que «l'Iran renonce à sa production de missiles et en particulier ses exportations en direction de certaines factions armées au Moyen-Orient», a-t-il souligné.

Pour leur part, les autorités iraniennes assurent que leur programme balistique est «un droit naturel de la nation» et accusent la France d'allégations «irresponsables et erronées».

Précédemment, le chef de la diplomatie française avait annoncé la mise en place prochaine du mécanisme préparé par l'UE afin de continuer à commercer avec l'Iran, malgré le rétablissement des sanctions états-uniennes.

Source: agences et rédaction

Comments

//