LE HEZBOLLAHSGRésumés des discours Infos d’ALAHED:Sayed Nasrallah aux ennemis: ’Votre guerre psychologique contre nous sera certes vouée à l’échec’

Please Wait...

Sayed Nasrallah aux ennemis: ’Votre guerre psychologique contre nous sera certes vouée à l’échec’

folder_openRésumés des discours access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

A la veille du deuxième jour de l'Achoura, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé un discours via un écran géant devant des milliers de fidèles réunis pour commémorer le martyre de l'imam Hussein, de sa famille et de ses compagnons.

Voici les idées principales de son discours:

"Que la paix de Dieu soit sur vous. Je vous remercie pour votre participation massive en cette nuit, tout comme je remercie tous ceux qui ont commémoré cette occasion dans toutes les régions libanaises. Un grand merci aux forces de sécurité et à l'armée qui ont assuré la protection des fidèles. J'apprécie fort la haute coordination entre nous et le mouvement Amal à travers le Liban, tout ceci a favorisé une commémoration saine et sûre de cette occasion.

Nous nous excusons des gens lésés par les mesures de sécurité strictes, mais toutes ces mesures visaient à faire face aux menaces sécuritaires.

Je voudrais répartir mon discours en plusieurs parties, que je continuerai demain. Je vais commencer par un mot sur cette occasion. J'appelle tout le monde à adopter une approche différente de la question du martyre de l'imam Hussein. C'est une question culturelle, émotionnelle, rationnelle, artistique… qui touche la conscience. Des dizaines de millions de personnes de par le monde ont commémoré  cette occasion transatlantique:

Dans les mêmes endroits, les mosquées et les lieux de culte, les mêmes rites, les mêmes slogans ont été pratiqués dans tous les pays du monde.

Demain, on assistera à des dizaines de millions de personnes qui afflueront vers Kerbala. Ils commémoreront tous l'épopée, la victoire, la bravoure, et la ténacité de l'imam Hussein. Ce grand rassemblement populaire mondial est l'un des exploits de l'imam Hussein.

Nous appelons aussi les fidèles qui commémorent cette occasion, génération après l'autre, à protéger les valeurs, les dimensions, les significations, la sacralité de cette occasion qui concerne les chiites.

Il n'est pas permis qu'on se tienne à la même approche, nous, les chiites. Il faut varier les moyens et la lecture de cette occasion épique.

Passons aux sujets d'ordre général, j'évoquerai certains points. C'est la veillée des décisions définitives, donc, il revient à nous de ne pas faire la confusion entre l'ennemi et l'ami.

Concernant par exemple la vision envers l'administration US qui prend les décisions belliqueuses contre les pays du monde. Cette direction est pour nous un ennemi, mais d'autres voit en elle un allié voire un ami. Il existe une partie tierce qui adopte une politique pragmatique.

Je m'adresse aux Libanais avec lesquels nous ne sommes pas d'accord sur cette question: Quand vous dites que les Etats-Unis sont des alliés et des amis du monde arabe: un ami est celui qui cherche vos intérêts, qui ne complote pas contre vous.

Comment les USA sont-ils considérés comme amis? Les USA soutiennent Israël moralement, militairement et financièrement. Le fait que les USA soutiennent la politique despotique sioniste peut-il être vu comme un acte d'amitié.

Les USA sont-ils amis du peuple palestinien? Ils interdisent aux Palestiniens d'établir leur propre Etat, ils proclament al-Qods comme capitale d'Israël, ils suspendent leurs aides à l'UNRWA en prélude à leur naturalisation.

Qui a cherché les groupes terroristes dans notre région? Ce sont les USA de l'aveu de Trump et des alliés des Etats-Unis.

Ces alliés n'osent pas fournir leurs aides aux terroristes sans le feu vert des USA.

Les USA ont créé Daech et les alliés ont ouvert les frontières devant ce groupe terroriste afin de renverser les pays de la région et de trouver un alibi pour le retour des forces US en Irak.

Les USA menacent et imposent des sanctions contre toutes les parties qui cherchent à soutenir les droits et les revendications des peuples de la région.

Les USA combattent même toute instance internationale qui compte sanctionner les USA et les sionistes. Rappelez-vous comment John Bolton a-t-i menacé la Cour pénale internationale.

Les USA soutiennent et financent les guerres contre les pays de la région comme au Yémen.

L'Arabie Saoudite a déclaré la guerre contre le Yémen, avec le soutien et le parrainage des USA.

Les USA s'ingèrent dans les affaires de tous les pays du monde, même en Russie et en Allemagne.

Les USA s'immiscent dans les affaires des pays arabes et aucun d'eux n'ose condamner cette ingérence.

Les USA se sont ingérés dernièrement en Irak d'une façon effrontée pour nommer des responsables au gouvernement. Mais le peuple irakien, qui a pu saboter le complot de Daech, a réussi à saboter le plan US en choisissant ses propres dirigeants.

Et à n'en pas finir avec la liste des ingérences US qui combattent toute partie et toute personne voulant lutter pour les causes de la nation arabe.

La clé de la satisfaction US est l'amitié envers Israël.

Qui pousse vers la naturalisation des Palestiniens au Liban? Ce sont les USA qui le font au service d'Israël.

Nous, en cette veillée de l'Achoura, réalisons que le seul problème dans la région est les USA. Même Israël est un outil US.

Ne traitez pas avec les USA comme étant un ami. Soyez au moins prudent et sceptique envers ce pays.

Parmi les autres sujets polémiques dans le pays figure celui de la relation entre le Liban et la région. D'aucuns prônent une politique de neutralité et de distanciation envers ce qui se passe dans la région. Croyez-vous vraiment que le Liban est séparé de ce qui se passe dans la région? Non, ce qui a lieu dans la région est décisif pour le Liban, tout le Liban.

C'est une évidence claire qui n'a pas besoin d'être démontrée. A votre avis, la politique US envers la cause palestinienne, n'affecte-t-elle pas le Liban? La lutte contre la naturalisation figure dans la Constitution du pays.

Cet accord du siècle qui veut renforcer la présence d'Israël dans a région sert-il les intérêts du Liban, alors que nous sommes sur le point d'entrer dans l'ère du pétrole et du gaz, et du conflit sur l'eau.

De même, quel aurait été le sort du Liban, de la Jordanie et des pays du Golfe si Daech avait pris le contrôle de la Syrie? quel aurait été le cas de l'Arabie Saoudite, du Koweit et des pays voisins si Daech avait remporté en Irak?

Comment donc considérer que nous ne sommes pas concernés par ce qui se passe en Irak et en Syrie.

Nous sommes avec la politique de distanciation adoptée par le gouvernement et l'armée, mais la plupart des partis politiques libanais se sont ingérés en Syrie, chacun selon ses potentiels. La majeure partie des partis politiques libanais a joué un rôle dans le conflit syrien.

Notre approche est réaliste: nous considérons que le sort du Liban est tracé au Liban et dans les pays voisins.

Je pense que cette année connaitra la fin militaire de Daech en Irak, au Liban et en Syrie. C'est une grande victoire qui favorise la sécurité de ces pays. Reste le danger sécuritaire de ce groupe terroriste via des loups solitaires.

Au Liban, il n'y a plus de cellules dormantes de Daech heureusement.

Ce qui est dangereux c'est que les USA transportent Daech d'un pays à un autre, par les hélicoptères US en Afghanistan, au Pakistan, en Egypte, au Yémen, et ailleurs.

Dans le dossier syrien, j'évoque quelques points:

A Idlib, le résultat des pourparlers entre l'Iran, la Russie et la Turquie est bon et positif, et nous attendons les résultats finaux. Nous sommes pour la conclusion de tout accord dans le conflit syrien, avec le moins de pertes possibles. Ce qui a eu lieu est un pas qui favorise la solution politique et qui transposera la Syrie et son peuple dans une phase nouvelle.

Trump avait dit qu'il se retirera de la Syrie et de l'Irak, dans l'Est de l'Euphrate, puis il s'est rétracté. Je conseille aux Kurdes de ne pas miser sur les USA. Ceux-ci peuvent vous vendre à n'importe quel moment.

Nous prévoyons que a Syrie connaitra une grande accalmie si la question d'Idlib est résolue pacifiquement. Le Hezbollah restera en Syrie même après l'accord d'Idlib. Notre présence dépend de la volonté de la direction syrienne. Certes, le nombre des effectifs du Hezbollah variera selon l'accalmie qui va régner.

Concernant les attaques sionistes en Syrie, dont dernièrement à Lattaquié, les alibis israéliens sur le bombardement d'une usine de production d'armes au Hezbollah sont erronés. Ils le savent bien, mais les Israéliens ont réalisé la chute de leur politique et l'échec des parties qui cherchent à renverser la Syrie.

Israël veut donc empêcher une armée syrienne forte et expérimentée. Israël œuvre pour empêcher la Syrie de se doter de potentiels balistiques. Il connait bien que si la Syrie acquiert les capacités balistiques nécessaires, ceci posera une grande menace pour cette Entité.

La poursuite de cette situation, c'est-à-dire la poursuite des attaques sionistes contre la Syrie, devient insupportable et ceci nécessite de réfléchir sur les mesures à prendre pour mettre fin à ces attaques. Je ne dirai pas plus sur ce point.

Concernant la question des réfugiés syriens, sachez que des parties internationales et locales qui intimident les Syriens et les empêchent de rentrer chez eux. Je m'adresse aux autres partis politiques: l'intérêt du pays réside-t-il dans le maintien de la présence syrienne au Liban?

Les parties libanaises accusées de chercher à provoquer un changement démographique en Syrie, comme on accuse le Hezbollah, appelle jour et nuit les Syriens à rentrer chez eux, alors que les parties adverses font tout pour garder ces syriens chez nous. Qui donc favorise un changement démographique au Liban et en Syrie?

Passons au Liban: bien que tout le monde évoque la situation critique dans le pays,  nous sommes confrontés au gel gouvernemental et au sabotage.

A mes connaissances, rien ne montre que la formation du gouvernement est dans un avenir proche.

Nous devons préserver l'accalmie dans le pays malgré tout. En fin de compte, le gouvernement sera formé, et personne ne peut éliminer l'Autre.     

Profitons-nous du facteur du temps et réglons tout différend calmement.

Enfin, je réitère notre engagement à respecter toutes nos promesses électorales dans le combat de la corruption. Nous avons dressé des plans, des cadres de travail, des groupes d'action, dans l'attente de la formation du gouvernement.

Nous allons continuer à assurer les réformes, et dans la première étape nous allons fermer les portes aux corruptions pour parer aux nouvelles tentatives de corruption. Dans la deuxième étape, nous nous attelons à traiter les dossiers de corruption comme la pollution du Litani et de l'électricité… le tout, avec le soutien populaire.

Nous sommes devant une époque importante: notre axe réalise des victoires et le monde l'admet. Mais d'aucuns continueront à nier ces victoires. Il est normal que ceux qui complotent contre la région n'admettent pas notre victoire. Donc, ils feront tout pour frapper les facteurs de force au Liban, en Syrie, en Irak, en Palestine, au Yémen, en Iran… ils imposent des sanctions, menacent de faire la guerre…

Le Hezbollah fera face à des pressions comme les menaces permanentes israéliennes de guerre, les menaces sécuritaires contre nous, les assassinats de nos dirigeants, les pressions financières. Malheureusement, certains au Liban appellent les USA à élargir leurs sanctions contre tout le pays. Honte à vous! Ceci nuira au peuple pas au Hezbollah.

Il y a aussi la guerre psychologique contre nous, la déformation de notre image, en prétendant que le Hezbollah pratique le trafic de drogue et de véhicules volés, le blanchiment d'argent et autres…

Ils veulent porter un coup à la confiance en nous.

Ils veulent aussi nous inonder par des problèmes minimes et des détails sans valeur afin de porter atteinte à notre crédibilité. Ils veulent imputer la responsabilité au Hezbollah de tous les maux.

Je vous appelle à rester confiants en notre résistance, en nos dirigeants, en notre voie. Nous travaillons jour et nuit à régler les problèmes dans nos rangs en secret pour parer à toute diffamation, et préserver la dignité des familles concernées.

J'appelle tous les partisans à la prudence dans toute publication sociale et médiatique. On cherche à nous diviser, comme est le cas actuellement entre les peuples iranien et irakien.

Les adversaires veulent exploiter nos erreurs parce qu'ils comptent provoquer la division.

Je vous appelle à décréter l'état d'alerte sur les pages de socialisation. Rappelez-vous tout le temps de nos exploits et de nos victoires dans la région. Nous sommes les réalisateurs des victoires les plus précieuses au Liban et dans la région.  Nous avons fait tomber l'humiliation et créé la gloire dans notre pays. Ils veulent porter atteinte à notre confiance en nous, à déprimer les gens et les partisans.

Là aussi, les ennemis vont échouer et ne changeront rien dans cette guerre psychologique. Vous n'atteindrez point le résultat escompté puisque nous avons une personne comme l'Imam Hussein. Nous nous basons sur l'épopée de KErbala, sur les positions de l'imam Hussein, de ses compagnons et de Sayeda Zeinab. Nous apprenons d'eux comment avoir une position forte et digne. Et celui qui tente de nous affaiblir pour nous imposer ses sanctions et ses choix, nous lui disons clairement: nous sommes un peuple qui a tant scandé: Loin de nous l'humiliation!

Vous allez échouer grâce à ce slogan que nous reprenons chaque année à l'adresse de l'imam Hussein: "Nous n'abandonnerons jamais ta voie, même si nous serons tués, brulés et dispersés dans l'air mille fois"… 

Source : French.alahednews

 

// -0.714993