LE HEZBOLLAHSGRésumés des discours Infos d’ALAHED:Sayed Nasrallah appelle à une formation rapide du gouvernement: ’Les changements régionaux sont dans notre intérêt’

Please Wait...

Sayed Nasrallah appelle à une formation rapide du gouvernement: ’Les changements régionaux sont dans notre intérêt’

folder_openRésumés des discours access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Commentant les derniers développements sur la scène libanaise et régionale, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé un discours télévisé, dont voici les points principaux:

"Que la paix de Dieu soit sur vous. Je voudrais évoquer plusieurs points tant sur le plan local que régional. Sur le plan local, je commence par le dossier de la formation du gouvernement. Depuis la fin des élections, nous avons appelé maintes fois à la formation du gouvernement. Et contrairement à ce que certains écrivains ou politiciens estiment, notre appel n'a aucun lien avec notre posture dans la région. Qu'ils cessent ces calculs erronés et qu'ils ne misent pas sur des changements régionaux. Les changements régionaux sont dans notre intérêt que ce soit en Syrie ou au Yémen, avec l'échec de l'agression sur Houdeida.

Sayed Nasrallah appelle à une formation rapide du gouvernement: ’Les changements régionaux sont dans notre intérêt’

Quand nous appelons à une formation rapide du gouvernement, c'est effectivement dans le but de servir l'intérêt du pays et de régler les questions vitales et économiques.

Tout le monde parle des résultats des élections. Adoptons donc un critère unifié pour former le gouvernement. Je décris simplement la situation. Le bloc parlementaire de la résistance et du mouvement Amal est formé de 30 députés, alors qu'on fixe le nombre de ministres convenables.

Unifiez-vous sur un nombre bien fixe. Peut-être certains veulent adopter le critère de la représentativité populaire. Bon, entendez-vous sur ce critère pour fixer le nombre de ministres pour chaque parti politique.

Les débats en cours et les idées liées à la formation du gouvernement ne conviennent pas à un gouvernement d'union nationale. Pourquoi insistez-vous sur l'expulsion des alaouites et syriaques. Il s'agit d'un gouvernement d'une représentativité populaire à travers les partis politiques.

Nous sommes pour un gouvernement d'union nationale, et nous appelons à prôner un critère unifié pour les quotas ministériels. Nous au Hezbollah et Amal avons accepté le nombre de six ministres. Pourtant, nous avons droit à un nombre de ministres plus important.

Le gouvernement au Liban est similaire à un conseil administratif qui dirige le pays. Donc, il faut respecter la diversité communautaire du pays.

Le deuxième dossier que je vais évoquer est celui des réfugiés syriens. Une polémique a divisé le pays avant la fête. Personne au Liban n'a proposé un retour obligatoire des réfugiés, mais plutôt un retour facultatif pour ceux qui veulent rentrer chez eux. Les réfugiés désirant rentrer en toute sécurité ont le droit de regagner leur pays.

Mais en réalité, certaines organisations et instances internationales intimident les réfugiés en leur fournissant des informations erronées sur la situation dans leur pays. Ceux qui se comportent ainsi nuisent au peuple syrien. Nous devons aider les réfugiés à regagner leur terre.

Nous au Hezbollah, à partir de nos relations solides et positives avec l'Etat syrien, voulons profiter de ce facteur pour aider les réfugiés voulant rentrer chez eux. Nous allons accueillir les demandes des réfugiés et nous formerons des listes pour coopérer avec la sureté générale afin d'aider les réfugiés à rentrer facilement chez eux. Nous sommes prêts à fournir cette aide jusqu'à ce que la question soit tranchée entre les autorités libanaises et syriennes.

Donc, nous avons formé un département pour le traitement de cette affaire, et nous avons chargé l'ancien député Nawwar Sahili pour diriger ce dossier.

Le troisième dossier: la sécurité de Baalbeck-Hermel. En effet, suite aux élections et aux résultats des élections, cette région a vécu une situation d'insécurité incomprise et anormale. Ce qui a eu lieu doit être étudié. Si les événements sont en lien avec la pauvreté ou les revendications  sociales, les élections ne sont pas une raison pour déclencher ces incidents.

Le moins que l'on puisse c'est que les événements sont incompris. Mais nous devons aussi voir si ces incidents sont suspects. J'appelle l'armée et les institutions sécuritaires à se déployer dans cette région pour instaurer la sécurité, et à lever toute couverture contre tout fauteur de trouble.

J'appelle la population à traiter positivement avec l'armée et les forces de sécurité et à ne pas porter des armes même si les citoyens possèdent des permis en ce sens. Par ailleurs, j'appelle la population au calme et je la rassure quant à la situation actuelle. Le Hezbollah et Amal n'iront pas abandonner cette région à l'insécurité. Nous n'allons pas laisser de côté ce dossier, alors que nous avons consenti des sacrifices pour protéger les frontières de cette région.

Evitez les divisions communautaires dans le problème de Yammouneh. C'est un problème immobilier.

Pour ce qui est du dossier de la naturalisation de certaines personnes non libanaises. Une polémique a divisé le pays. Sachez que le Hezbollah n'était pas au courant du décret de la naturalisation, jusqu'au jour de sa publication dans les médias.

Nous ne connaissons pas la plupart des personnes figurant dans ce décret. Nous avons des remarques sur ce décret et nous allons les exposer directement au chef de l'Etat. 

Nous appelons à décréter plusieurs décrets de naturalisation pour subvenir aux besoins des personnes qui veulent avoir la nationalité libanaise. C'est le droit du président. Par exemple, il y a des Libanais qui attendent depuis des décennies la naturalisation comme dans les villages occupés au sud et à Wadi Khaled.

Certains Libanais vivent dans ce pays depuis toujours et ont le droit de posséder cette nationalité, et les femmes mariées à des non-Libanais.

Je passe au dossier régional:

1- Sur la question palestinienne, il est clair que les moteurs de l'accord du siècle ont commencé à fonctionner. Nous sommes entrés dans l'étape de l'action sérieuse américaine et israélienne pour la mise en œuvre de cet accord. Les directions palestiniennes et régionales doivent suivre ces développements. Ce qui se passe en Palestine, en Jordanie, au Liban, par rapport aux questions frontalières, ce qui se passe en Syrie, le retrait US de l'accord nucléaire, tout ceci doit être lu dans le contexte du projet central US pour notre région: la liquidation de la cause palestinienne.

Nous saluons la population palestinienne qui se dirige chaque vendredi aux fils barbelés à Gaza pour afficher son attachement au droit au retour.

Nous saluons la bravoure de la résistance palestinienne qui a instauré l'équation de la riposte à toute attaque israélienne.

Nous réitérons notre soutien à tous les efforts du peuple palestinien.

2- En Syrie, les informations font état de l'effondrement des groupes terroristes et du désir de la population de  retourner au giron de l'Etat à Deraa, Qouneitra. Il n'y a plus d'horizon pour le combat de ces groupes terroristes.  

Au sud de la Syrie, les groupes terroristes, soutenus par les Etats-Unis, s'effondrent grâce aux frappes de l'armée syrienne. Nous allons parler plus tarde de la bataille décisive dans le sud syrien.

Aux frontières avec l'Irak, les avions ennemis ont bombardé les positions des factions du Hezbollah d'Irak et il y a eu un grand nombre de martyrs. Je présente mes félicitations et mes condoléances aux familles des martyrs, et je remercie la direction des factions irakiennes qui ont fourni une grande aide pour la lutte contre l'obscurantisme de Daech en Syrie. Je remercie les combattants déployés à la frontière avec la Syrie pour éliminer les dernières poches du terrorisme.

Les factions irakiennes vont enquêter pour dévoiler les auteurs de l'attaque pour les sanctionner.

Il faut partout riposter à nos ennemis quand ils nous attaquent, au Yémen, en Palestine, et ailleurs. Même aux Etats-Unis, le fait d'isoler les enfants syriens de leurs parents démontre la véritable face du monstre Donald  Trump. Donc, nous soutenons la décision de la direction des brigades du Hezbollah d'Irak.

3- Dernier point sur le Yémen: les forces d'agression contre le Yémen ont prétendu que le Hezbollah a perdu 8 de ses effectifs dans un bombardement saoudien. D'autres ont avancé que 8 combattants du Hezbollah ont été kidnappés. Ensuite, ils ont démenti la nouvelle de l'enlèvement. Mais pendant 48 heures, ils ont continué à parler de 8 martyrs du Hezbollah au Yémen.

J'avais dit que le Hezbollah n'a pas envoyé de combattants au Yémen, puisque le nombre de combattants yéménites est suffisant. Je déments catégoriquement les infos sur le martyre de combattants, et si un jour, le Hezbollah va perdre des combattants, il va l'annoncer au public et il en sera fier. Bien au contraire, nous devons avoir honte parce que nous ne fournissons pas l'aide nécessaire au peuple yéménite.

Tant que le Hezbollah n'annonce pas dans un communiqué le martyre de certains de ses combattants, ceci signifie que les informations sont erronées. Les médias saoudiens avaient besoin de ce type d'informations au vu des développements à Houdeida. Il y a eu deux scandales: militaire et médiatique. Depuis des mois, ils se préparaient à tous les plans pour la bataille du littoral de l'Ouest, et quand ils sont descendus sur place, ils ont connu une défaite cuisante face à un peuple muni d'outils militaires élémentaires mais doté d'une grande foi. 

Face à cette scène, nous nous inclinons par respect à ces combattants qui enregistrent des épopées, et nous souhaitons tout le temps de faire partie de ce combat à vos côtés. Vous avez donné une leçon selon laquelle la bataille contre les despotes du monde peut être remportée grâce à la décision et à la ténacité des combattants.

Quant au scandale médiatique, combien de fois les médias du Golfe ont déclaré faussement la chute de l'aéroport de Houdeida? Ils profèrent des mensonges.

Je remercie le gouvernement malaisien pour sa décision de retirer ses troupes de cette coalition maléfique, et nous appelons le Soudan à faire de même. Ça fait mal au cœur de voir le Soudan combattre dans les rangs des Américains contre un peuple arabe. Sachez tous que la guerre contre le Yémen est sans horizon, et que le peuple yéménite ne fléchira point". 

Source : French.alahednews

Comments

// -0.367746