noscript

Please Wait...

Italie : Achoura célébrée à l’Église

Italie : Achoura célébrée à l’Église
folder_openachoura 2014 access_time depuis 7 années
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Rosana El Toufaili

Le Prêtre Don Luigi, de l'église «la famille sacrée», à Pavia, ville italienne, commémore cette année le martyre de l'imam Hussein ; choisissant ainsi la naissance de la liberté comme titre pour cet événement si important.

«Vous autres, musulmans, ne connaissez pas la valeur de l'imam Hussein. Effectivement, vous êtes censés être honnêtes et transmettre à travers le monde le message ainsi que les paroles du troisième Imam, le jour de l'Achoura. Vous avez pour mission non seulement d'expliquer la signification de Muharram, mais également de faire revivre la "révolution". Si l'Imam Hussein appartenait aux chrétiens, nous inviterons les gens au christianisme en son nom». De ce fait, l'écrivain chrétien d'origine syrienne, Antoine Barra, remet en cause la manière dont les musulmans s'acquittent de leurs devoirs envers Dieu et envers l'Imam Al Hussein. Il insiste sur la responsabilité des musulmans : «Ils doivent être un exemple au nom des Prophètes, ils ont comme devoir de transmettre le message et de tendre la main à l'Imam Hussein en faisant vivre et revivre cette souffrance qu'a subi la famille du prophète durant la tragédie de Kerbala».

Cependant il existe des musulmans attachés à leurs valeurs et qui essaient au mieux d'informer leur entourage. C'est d'ailleurs le cas d'un groupe de jeunes étudiants d'origine libanaise qui a pris l'initiative de diffuser l'idéologie de l'imam Hussein à l'église ainsi qu'à la communauté chrétienne. Dans l'esprit de ces jeunes retentissait la question suivante: comment pouvons-nous être égoïste en pensant que le sacrifice de l'Imam Al Hussein appartient seulement aux musulmans alors que le fils du messager s'est tourné vers l'Homme et non vers une religion en particulier.

Italie : Achoura célébrée à l’Église

C'est alors que nous nous sommes informés auprès de l'association nainawa, (qui signifie la terre de Karbala) en, retrouvant le directeur de ce centre, docteur Hamade Taher. Ce dernier nous précise les objectifs de nainawa: «Cette association a été fondée, en 2012, suite à l'accord entre les membres fondateurs, elle a pour objectif de faire circuler et de transmettre le message de l'Islam à la communauté italienne mais également d'encadrer les musulmans résident en Italie». Il poursuit qu'avec toute cette manipulation médiatique d'aujourd'hui les gens se prétendent musulmans alors qu'ils ne le sont pas, ils se font passer pour des musulmans pour leurs intérêts personnels. Ils transmettent une mauvaise image de l'Islam, par conséquent cela se traduit par la peur, la répulsion, le dégoût voire la haine envers l'Islam.

Malgré ces événements récents qui pourraient perturber les différents points de vue sur la religion du prophète Mohammed, M. Taher nous explique comment un tel événement a pu attirer le prêtre : «Notre association est née dans un foyer, à l'époque où on célébrait des événements religieux ; avec le temps nos amis italiens ont commencé à s'intéresser à ce que l'on faisait, ils ont même voulu apprendre et suivre ce chemin, un chemin qui enseigne le respect envers autrui. Par la suite, nous avons rencontré le prêtre Don Luigi qui a apprécié cet environnement dans lequel nous vivons et après plusieurs discussions et débats, il prit la décision suivante: celle de commémorer la tragédie de Kerbala et le martyr de l'Imam Al Hussein, cet homme qui a appliqué les principes du Prophète Jésus». Il faut noter que lors de cette commémoration qui a eu lieu à l'église, une pièce de théâtre a été jouée par les enfants qui fréquentent le centre nainawa.

Italie : Achoura célébrée à l’Église

L'Italie, un pays de tolérance, où chrétiens et musulmans peuvent vivre et échanger ensemble dans le respect et la dignité. Espérons que d'ici quelques temps d'autres pays suivront cet exemple, un exemple irréprochable.

Source : French.alahednews

 

 

Comments

//