noscript

Please Wait...

Le cri de la foule à Dahié: «Jamais nous nous serons humiliés»

Le cri de la foule à Dahié: «Jamais nous nous serons humiliés»
folder_openashoura access_time depuis 8 années
starAJOUTER AUX FAVORIS

  Sara Raad

«Nous ne te laisserons pas seul», lancent les fidèles au Liban, en sillonnant les rues de la Banlieue Sud de Beyrouth (Dahié), lors de la cérémonie de commémoration du deuil de l'Achoura.

Le cri de la foule à Dahié: «Jamais nous nous serons humiliés»


La foule, compacte et disciplinée, ressemble à une marée humaine : des hommes, des femmes, des enfants et des personnes âgées, défilant dans les rues aux cris de «Jamais nous nous serons humiliés», «À vos ordres (notre imam) Hussein (psl)», «À vos ordres (notre dame) Zeinab».

Bravant tous les dangers et défiant les menaces sécuritaires qui pèsent sur le Liban, le secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a participé en personne à la marche à Dahié, au lendemain de son apparition publique, le neuvième jour de l'Achoura. Son principal message: renouveler l'engagement à suivre la voie tracée par l'imam Hussein (psl), qui consiste à défendre le Bien et interdire le Mal; et réitérer son attachement au choix de la Résistance, seule option pour libérer les peuples opprimés.

Deuxième apparition en moins de 24 heures

Des hommes de religion, des députés, des ministres ainsi que des personnalités politiques et culturelles ont assisté à la procession, qui s'est déroulée sans incident.

 

                   

La célébration débute par une récitation de versets coraniques, suivie de la lecture de l'histoire husseinite dans le complexe du Seigneur des Martyrs (psl), à Dahié. La foule défile ensuite, comme un fleuve noir, dans les rues de la Banlieue Sud, brandissant drapeaux, fanions et étendards à la gloire de l'iman et de ses compagnons. Arrive enfin le moment tant attendu par le public: le discours de sayed Nasrallah, qui a une nouvelle fois surpris ses partisans enthousiastes, massés dans le stade Al-Raya, en participant en personne à la cérémonie. Il s'agit de sa deuxième apparition publique en moins de 24 heures.

Cette année, malgré les menaces sécuritaires, les attentats à la voiture piégée et les violences qui secouent toute la région, la participation des enfants était plus importante que jamais.

Défier les terroristes

«Nos enfants nous accompagnent toujours à la cérémonie d’Achoura, dans toutes les conditions climatiques, ils insistent à y prendre part. Les terroristes ne nous empêcheront point de commémorer le martyre de l'imam Hussein (psl)», indique hajja Om Ali, une mère trentenaire de trois enfants.


Le cri de la foule à Dahié: «Jamais nous nous serons humiliés»


«On ne va pas laisser notre imam seul. On sacrifiera nos fortunes, nos esprits, nos enfants et toutes nos familles sur la voie de l’imam Hussein (psl), qui est celle de la Résistance islamique»,  martèle hajja Om Hadi, la mère d’un jeune martyr de la Résistance, tué en Syrie.

Et d’ajouter: «Je suis très fière de mon petit, qui est tombé en martyr en défendant le mausolée de la petite-fille du Prophète Mohammad (pbsl), notre dame Zeinab, et je suis prête à sacrifier mes deux autres garçons pour la même cause».

«Consoler notre dame Zeinab»

De son côté, une responsable des scouts d’Al-Mahdi, explque à alahednews.com.lb, depuis le complexe du Seigneur des Martyrs (psl) que «pour la sixième année consécutive, les scouts d’Al-Mahdi participent à la marche d’Achoura". "On accueille les petites filles de 6 à 16 ans, et on les encourage à prendre part à ces célébrations islamiques pour renforcer l’importance d’Achoura chez elles», dit-elle.


Le cri de la foule à Dahié: «Jamais nous nous serons humiliés»


«Ce sont les futures mères et formatrices, qui prendront notre dame Zeinab comme modèle, en éduquant leurs enfants aux principes de Karbala pour paver le chemin à l’imam Al-Mahdi (as)», a-t-elle ajouté.

Lynn Dandach (12 ans) exprime sa joie de participer à la marche pour la première fois avec les scouts, en vue de «consoler notre dame Zeinab».

«Nous n’avons pas peur des attentats, nous allons participer chaque année à cette procession pour consoler notre dame Zeinab», dit-elle avec détermination.

Les fidèles au Liban, comme en Iran, en Irak, au Pakistan, à Bahreïn, au Yémen et de par le monde, manifestent leur amour et leur attachement à leur imam et à sa cause.

Source: French.alahednews

Comments

//