noscript

Please Wait...

Gaza: Troisième phase d’échange de prisonniers, la trêve pourrait être prolongée

Gaza: Troisième phase d’échange de prisonniers, la trêve pourrait être prolongée
folder_openPalestine access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Le Hamas s’est déclaré favorable à une prolongation de «deux à quatre jours» de la pause dans les combats, pour permettre davantage de libérations d’otages retenus à Gaza en échange de prisonniers palestiniens.

L’occupation israélienne a libéré 39 prisonniers palestiniens dimanche 26 novembre après que le Hamas a libéré 17 captifs au cours de la troisième phase de l'accord, qui était également le troisième jour de la trêve.

Le Hamas a déclaré dans un communiqué avoir remis à la Croix-Rouge 13 prisonniers israéliens ainsi que trois ressortissants thaïlandais et un Russe.

Selon le communiqué, les prisonniers palestiniens libérés par «Israël» étaient des jeunes qui avaient été arrêtés par l’entité alors qu'ils étaient enfants.

Faisant état du processus d'échange, le Centre d'information palestinien a déclaré que les forces israéliennes ont empêché les gens de se rassembler devant la prison d'Ofer, près de la ville de Ramallah, en Cisjordanie occupée, d'où les prisonniers palestiniens ont été libérés. Ils ont également dispersé des Palestiniens dans la ville de Beitunia, également proche de la prison.

La trêve entre «Israël» et le Hamas qui a permis la libération d’otages, de prisonniers et une aide d’urgence dans la bande de Gaza entre dans sa quatrième et dernière journée, sur fond de pourparlers pour la prolonger. Dans la nuit, le mouvement du Hamas a affirmé «chercher à prolonger la trêve au-delà de ses quatre jours» dans le but «d’augmenter le nombre de prisonniers libérés» comme prévu dans l’accord. Une source proche du Hamas a précisé à l’AFP que le mouvement palestinien a «informé les médiateurs» être favorable à une prolongation de «deux à quatre jours».

Une disposition de l’accord, négocié par le Qatar avec l’appui des Etats-Unis et de l’Egypte et entré en vigueur vendredi, prévoit la possibilité de sa reconduction pour relâcher quotidiennement une dizaine d’otages en échange de la libération d’une trentaine de prisonniers palestiniens. «Des dispositions prévoient la libération de dix otages de plus chaque jour et c’est une bénédiction», a de son côté déclaré le premier ministre de l’entité Benyamin Netantayou, se montrant également ouvert à une prolongation.

Depuis vendredi, 39 otages ont été libérés dans le cadre de l’accord – plus 24 otages hors accord, en majorité des Thaïlandais qui travaillaient en «Israël» – ainsi que 117 prisonniers palestiniens.

 

Comments

//