noscript

Please Wait...

Sayyed Al-Houthi: La révolution du septembre 2014 a déjoué les complots US visant à prendre le contrôle du Yémen

Sayyed Al-Houthi: La révolution du septembre 2014 a déjoué les complots US visant à prendre le contrôle du Yémen
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Saba

Le chef de la révolution au Yémen, sayyed Abdel Malek Al-Houthi, a réitéré que la poursuite de la défense du Yémen, la défaite de l'occupation et la préservation de l'identité et de l'appartenance du peuple yéménite étaient parmi les principaux objectifs de la révolution du 21 Septembre.

Dans son discours marquant le huitième anniversaire de la révolution du 21 septembre, le dirigeant révolutionnaire a renouvelé mardi 20 septembre son appel à la coalition d'agression pour arrêter l'offensive, mettre fin au siège et à l'occupation et traiter les dossiers de guerre. Il a souligné que la poursuite de l'agression constitue la plus grande menace pour la paix et la sécurité régionales et internationales, et que les dégâts ne se limiteront pas au Yémen.

Il a évoqué la victoire historique et la grande réussite du peuple yéménite le 11 septembre dans le cadre de sa révolution bénie, qui a sauvé son avenir de la perte et de la décomposition dans l'abîme à cette occasion.

Il a déclaré qu'à cette occasion, il est important de se souvenir, d'étudier et d'évaluer la révolution d'avant le 21 septembre, de connaître et de reconnaître l'importance du mouvement du peuple yéménite dans le cadre de sa révolution populaire, de reconnaître quelle est la situation du pays aurait été sans le succès de Dieu et le mouvement du peuple.

«Si nous nous souvenons de toutes ces phases, nous savons ce qui s'est passé après 2011, lorsqu'il y a eu une intervention extérieure pour contenir ce qui se passait dans le pays, pour le contrôler, l'exploiter et l'utiliser alors que le contrôle étranger sur le pays et le service a été principalement renforcée par les politiques hostiles du monde extérieur, les Américains et leurs alliés», a-t-il ajouté.

Le leader révolutionnaire a souligné que les Américains ont agi selon leurs politiques, qui dépendent de tenir les ficelles du jeu, d'investir dans les crises, d'exploiter les conflits et les différences pour servir leurs intérêts et atteindre leurs objectifs.

Sayyed Al-Houthi a indiqué que les Américains essayaient de confisquer l'indépendance et la liberté du peuple yéménite et de contrôler et d'occuper indirectement le pays sans combat ni guerre et qu'ils travaillaient sur des politiques destructrices qui amèneraient automatiquement le pays dans un état d'effondrement.

Il a expliqué que, plus généralement, le plan américain vise à démanteler le Yémen de l'intérieur en élevant le niveau des divisions et des inégalités politiques et régionales, et en alimentant les divisions sous différentes rubriques et avec de multiples méthodes afin que le peuple yéménite perde son identité collective et les liens de base.

Sayyed Al-Houthi a déclaré que la crise économique prérévolutionnaire était le résultat des politiques de l'État à l'époque et non le résultat de conditions de siège ou de guerre.

«L'Américain a continué à renforcer son contrôle sur la situation et à installer des bases militaires dans tout le pays, même au centre de la capitale Sanaa. Il a fait de son ambassade son quartier général pour gérer toutes ses activités de sabotage dans le pays, et l'Américain et ses alliés étaient à l'aise avec cette situation. Le rôle d'ambassadeur américain représente une violation claire de la souveraineté et de l'indépendance du pays», a-t-il poursuivi.

Sayyed Al-Houthi a souligné que la révolution populaire était nécessaire face à cette réalité, car elle a surpris les Américains et leurs alliés, les confondant avec tout ce qui caractérisait le mouvement populaire yéménite en la circonstance, à savoir la force, la sagesse et de moralité à un moment où on leur avait assuré que la situation était sous contrôle.

Il a expliqué que la révolution du 21 septembre était une authentique révolution populaire, indifférente aux diktats extérieurs et non influencée par la propagande médiatique et que les revendications révolutionnaires étaient pures, honnêtes et justes et n'avaient aucun discours sectaire ou ethnique ou hostiles à toute forme sociale ou région du pays.

Il a noté que ce mouvement populaire se caractérise par la contribution révolutionnaire de tous les spectres de ce peuple et par l'autofinancement sans ingérence extérieure, et il y a un sentiment de continuité jusqu'à ce que le grand résultat soit atteint.

Il a expliqué que depuis son début, l'agression s'est poursuivie avec une grande brutalité et que les crimes les plus odieux ont été commis partout contre le peuple yéménite, afin de révéler la vérité sur l'attitude hostile des Américains et de leurs alliés envers le peuple yéménite et ses traitement des personnes comme des ennemis, entraînant le martyre de milliers de personnes dans les villes, les marchés, les villages, les mosquées, les écoles et les événements aux mains des bombes et des avions américains.

Il a souligné que l'agression ciblait les installations gouvernementales et de service, montrant la tendance américaine à tout détruire au Yémen alors que la coalition agressive détruisait les infrastructures et même ciblait les tribunaux, les prisons, les cimetières, les écoles et autres, et la coalition agressive cherchait à harceler les gens même pour leur gagne-pain à travers de lourds sièges et des complots économiques.

Il a affirmé que les pratiques de la coalition agressive dans les territoires occupés sont des pratiques d'occupation, et qu'elles y établissent maintenant des bases militaires et contrôlent les décisions officielles, et même le soi-disant «Conseil présidentiel» élu par les Américains et les Saoudiens.

Il a ajouté que l'intervention de la coalition d'agression a même permis la formation du gouvernement dans les territoires occupés et le placement de ministres politiques à volonté avant la révolution du 21 septembre.

Il a expliqué que malgré l'ampleur énorme de l'agression, la coalition d'agression n'avait pas atteint son objectif de contrôler le pays et le peuple.

«Que Dieu accorde à notre peuple fermeté et cohésion face à l'agression et remporte de nombreuses victoires», a-t-il déclaré.

Le leader révolutionnaire a souligné que la première réalisation de la révolution du 21 septembre était de défendre l'identité de l'identité du peuple, car ils voulaient qu'il reste sans identité et valeurs pour le contrôler.

Il a indiqué que l'une des réalisations de la révolution est de travailler sur la reconstruction de l'armée et de la sécurité sur la base d'une doctrine de combat correcte ... ce qui indique qu'il y a un travail difficile pour construire l'armée sur des fondations solides pour servir le peuple et pour défendre la patrie et ne pas dépendre de l'extérieur, et il y a du travail pour reconstruire les services de sécurité, contrairement à d'autres qui essaient de contrôler les services de sécurité pour rencontrer des gens.

Il a expliqué que l'une des réalisations les plus importantes de la révolution est l'industrialisation militaire dont le peuple yéménite est fier et que ce n'est pas une performance ordinaire, mais une grande et grande réussi. Des canons jusqu'à des drones et des roquettes balistiques d'une portée différente, et tout cela en vue de la situation actuelle avec toutes ses difficultés: sous l'agression et le siège suffocant, le travail a commencé par le front.

Le chef révolutionnaire a renouvelé l'appel à la Coalition de l'Agression de l'arrêt de l'agression, de la mise en œuvre du siège et de l'équipe, traitant des dossiers de la guerre et tirant l'apprentissage de huit ans.

Il a souligné que la continuation de l'agression représente la plus grande menace pour la paix et la sécurité au niveau régional et international et non seulement nuise au Yémen, mais menace également la situation régionale et internationale, et devrait en être conscient.

«Il n'y a aucune justification pour insister sur la poursuite de l'agression, mais que leur continuation provoquera des catastrophes, des problèmes, des pertes majeures et encore plus d'échecs et d'échecs pour les pays de la Coalition de l'Agression», a-t-il déclaré.

Le chef révolutionnaire a également confirmé le principe fixe du Yémen à la cause palestinienne et aux affaires de la nation islamique.

À la fin de son discours, Sayyed A-Houthi a averti la coalition d'agression contre le pillage de la richesse nationale du pays. Il a également mis en garde toutes les entreprises étrangères de travailler avec elle.

 

Comments

//