noscript

Please Wait...

achoura2019

Irak: Des manifestants attaquent l’ambassade de Bahreïn pour protester contre la conférence de Manama

Irak: Des manifestants attaquent l’ambassade de Bahreïn pour protester contre la conférence de Manama
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Des manifestants en colère ont fait irruption jeudi dans l'ambassade de Bahreïn à Bagdad et y ont décroché le drapeau bahreïni, en signe de protestation contre la conférence parrainée par les Etats-Unis à Bahreïn qui vise à promouvoir le soi-disant «plan de paix américain» nommé «accord du siècle».

Des dizaines de manifestants brandissant des drapeaux palestiniens et irakiens ont fait irruption dans l'ambassade, située dans le quartier de Mansour (ouest) à Bagdad. Ils y ont brûlé le drapeau israélien, exprimant leur rejet de l'atelier dit «De la paix à la prospérité» à Manama, qui s'est tenu mardi et mercredi.

«Beaucoup de manifestants ont scandé des slogans hostiles aux Etats-Unis, à Israël et à Bahreïn, et j'ai vu cinq hommes grimper sur le toit de l'ambassade. Ils ont jeté à bas le drapeau bahreïni, puis agité des drapeaux irakiens et palestiniens», a déclaré Sayf Ahmed Jabbar, un manifestant devant l'ambassade.

«Nous avons retiré le drapeau de Bahreïn pour adresser un message clair à tous ceux qui ont pris part à la conférence de Bahreïn; nous rejetons catégoriquement toute normalisation des relations avec l'occupant sioniste et nous ne renoncerons jamais à notre soutien aux Palestiniens», a dit un manifestant.

Plus tard, les forces de sécurité irakiennes sont arrivées sur les lieux et ont pris le contrôle de la situation après avoir bouclé le bâtiment de l'ambassade et bloqué les routes menant au site.

Lors de la conférence de Manama, les participants ont discuté de ce que les Etats-Unis ont décrit comme la composante financière de leur soi-disant «plan de résolution du conflit israélo-palestinien».

L'événement de deux jours, qui est organisé par Jared Kushner, le gendre du président américain Donald Trump et son conseiller, a été boycotté par l’Autorité palestinienne (AP).

Pour les dirigeants palestiniens ont déclaré que le rassemblement est une tentative de l'administration américaine et de certains alliés du Moyen-Orient de liquider la cause palestienne.

Comments

//