Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
La partition de l’Irak enterrée avec la reconquête de Kirkouk Gaza : Sit-in en solidarité avec les Palestiniens incarcérés par «Israël» Irak: élections au Kurdistan reportées, faute de candidats «Israël» a vendu au Myanmar des armes utilisées contre les Rohingyas (journal israélien) Bahreïn : liberté provisoire pour la militante Ebtisam al-Saegh Près d’un million de Rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh Damas: Raqqa n’est pas libérée tant que l’armée syrienne n’y est entrée Des militaires US et turcs dans des villes en Syrie est un acte «d’agression», selon Damas Les vraies raisons pour lesquelles Trump quitte l’UNESCO Berry: Les législatives auront lieu à un million de pourcents Un Palestinien arrêté après un «bonjour» posté sur Facebook Les fonctionnaires catalans, y compris la police, n’obéiront pas aux ordres de Madrid Argentine: le président Macri s’impose lors des législatives de mi-mandat Les bombardiers nucléaires US vont être placés en alerte 24h/24, une première depuis 1991 Un adolescent attaque plusieurs personnes à la hache en Suisse Nouvelles manœuvres US en Corée du Sud: les militaires s’exercent à évacuer L’Iran encourage le Hamas à poursuivre sa lutte contre «Israël» Nigeria: 13 morts dans un triple attentat-suicide à Maiduguri Téhéran : sans l’Iran, «Daech» aurait pris le contrôle de capitales arabes Bahreïn: des civils déférés devant une cour militaire, une première Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> EXCLUSIVITÉS >> Rapports >> Rapports

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

   Par Sara Raad

«Y a-t-il un supporteur pour me secourir?»… Les échos de l’appel de l’Imam Hussein (as), seul, assoiffé et étranger, dans le dixième jour du Moharram, retentissent dans chaque pouce de la terre, secouant toute conscience vive. Et voilà le fils de l’Imam (as), sayed Hassan Nasrallah, se précipite pour défendre la cause husseinite, avec des centaines de milliers de partisans qui ont envahi les rues de la Banlieue sud de Beyrouth.

L’Achoura: l'école des générations.

Le secrétaire général du Hezbollah a lancé son discours pour renouveler l'engagement de poursuivre le chemin de l’imam Hussein (as), réclamer le Bien et interdire le Mal, en réitérant son attachement au choix de la résistance, seul choix pour libérer les peuples opprimés.

Une manifestation monstre

La foule a commencé à affluer dès le petit matin vers la Dahié. Les fidèles: des femmes, des enfants, des personnes âgées, ont sillonné les rues de la région. Ils expriment leur amour pour l’imam Hussein (as), et laissent éclater leur colère contre les ennemis de la nation, répétant les slogans: «À bas l’humiliation», «Mort pour Israël» et «Mort pour les Etats-Unis», dans une manifestation monstre.

L’Achoura: l’école des générations.

Baptisée «loyauté et fierté», la commémoration a également rassemblé de nombreuses personnalités religieuses, sociales, et politiques importantes.

L’Achoura: l’école des générations.

Enfin le secrétaire général du Hezbollah, sayed Hassan Nasrallah, s’est exprimé via un écran géant devant des milliers de partisans rassemblés dans la cour où s’est tenue la cérémonie, alors que des centaines de milliers d’autres ont été toujours rassemblés dans les rues de la Dahié.

«Loyauté et fierté»

Cette année, la participation des enfants était notable plus que jamais.

«Nos enfants nous accompagnent toujours à la cérémonie d’Achoura, dans toutes les circonstances climatiques, ils insistent à y prendre part. D’abord c’était une simple imitation, mais au fur et à mesure, ils nous posent des questions, et ils commencent à connaître l’importance d’Achoura», a indiqué Hajja Om Ali, une mère trentenaire de trois enfants.

L’Achoura: l’école des générations.

De son côté, une responsable du scout d’Al Mahdi, a déclaré dans une interview à notre site depuis le complexe du Maître des Martyrs (as): «Le scout d’Al Mahdi participe toujours à la marche d’Achoura. On accueille les petites filles de 6 à 16 ans, et on les encourage à participer à ces occasions islamiques pour renforcer l’importance d’Achoura chez elles».

«Ce sont les futures mères et institutrices, qui prendront notre Dame Zeinab (as) comme exemple à suivre, en éduquant leurs petits aux principes de Karbala pour poursuivre le chemin de l’imam Hussein (as), celui de la Résistance», a-t-elle ajouté.

L’Achoura: l’école des générations.

L'une des scouts, Fatima Hamadi (12 ans), a exprimé sa satisfaction en participant à la marche, pour la première fois avec les scouts, en vue de «consoler notre Dame Zeinab (as)».

Dans ce contexte, et du point de vue pédagogique, le pédagogue Bilal Chamouni a insisté, que «l’idée d’Achoura se rattache aux sentiments: c’est le chemin le plus rapide vers la conscience».

L’Achoura: l’école des générations.

«En racontant l’histoire de l’imam Hussein (as) aux enfants, on leur transmet les valeurs du sacrifice et du dévouement, de l'héroïsme et du martyre. Quand le jeune est élevé à l’idée que le chef sacrifie et tombe en martyre en défendant ses principes, il s’adhérera de plus à ces principes», a-t-il poursuivi.

Et de souligner: «La commémoration a été baptisée cette année +loyauté et fierté+. Transmettre les valeurs de la cause husseinite à nos enfants signifie +la loyauté+ à la voie de l’imam Hussein (as), pour former une génération pleine de +fierté+».

L’Achoura: l’école des générations.

«Implanter les valeurs d’Achoura dans les pensées de jeunes est un sujet sensible et nécessaire. Nous devons, parents et instituteurs, bien enseigner à nos petits ces valeurs afin qu’Achoura ne reste pas une commémoration temporaire mais qu'elle soit une école pour améliorer la conduite de la nouvelle génération», a conclu le pédagogue.

La continuité de la cérémonie d’Achoura, qui se poursuivre de génération en génération, est la plus grande preuve de la victoire du combat de l'imam Hussein (as).

Source: french.alahednews

01-10-2017 | 14:14
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut