noscript

Please Wait...

Le Yémen mène trois opérations contre des navires israéliens et américains

Le Yémen mène trois opérations contre des navires israéliens et américains
folder_openMoyen Orient access_time depuis 13 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Les forces armées du Yémen ont revendiqué trois opérations menées, mardi 9 juillet, contre des navires américains et israéliens au large des côtes du pays, en solidarité avec les Palestiniens qui subissent une guerre génocidaire menée par «Israël» dans la bande de Gaza.

S'exprimant lors d'une conférence de presse télévisée diffusée en direct depuis la capitale yéménite de Sanaa, mardi soir, le porte-parole des forces armées yéménites, le général de brigade Yahya Saree, a annoncé que les combattants yéménites ont tiré des missiles balistiques contre le porte-conteneurs américain Maersk Sentosa en mer d'Oman.

Les drones yéménites ont également frappé le navire Marathopolis en mer d'Oman ainsi que le navire MSC Patnaree affilié à l’entité israélienne dans le golfe d'Aden. Les trois opérations ont atteint leurs objectifs avec succès.

Depuis le début du conflit le 7 octobre 2023 et à la suite de l'opération Déluge d'Al-Aqsa du Hamas, l’armée yéménite s'est engagée à mener des opérations anti-israéliennes en soutien à Gaza et à défendre le Yémen contre les frappes américano-britanniques.

Les forces armées yéménites ont déclaré qu’elles ne cesseraient pas leurs attaques tant que les offensives terrestres et aériennes d'«Israël» contre la bande de Gaza - qui ont tué au moins 38 243 personnes et blessé 88 033 autres - ne prendraient pas fin.

Évoquant le soutien inconditionnel des États-Unis aux atrocités d'«Israël», le leader du mouvement de résistance Ansarullah, Abdel-Malik al-Houthi, a déclaré que c’est «un grand honneur et une bénédiction d’affronter directement l’Amérique».

Ces attaques ont forcé certaines des plus grandes compagnies maritimes et pétrolières du monde à suspendre le transit par l’une des routes commerciales maritimes les plus importantes du monde. Des milliers de porte-conteneurs et pétroliers sont ainsi obligés de faire le tour de l'Afrique.

 

Comments

//