noscript

Please Wait...

Extension de la guerre: Le drone Karrar du Hezbollah qui fait peur aux «Israéliens»

Extension de la guerre: Le drone Karrar du Hezbollah qui fait peur aux «Israéliens»
folder_openLiban access_time depuis 13 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AlManar

Un article paru dans un journal «israélien» a mis en garde contre le drone iranien appelé Karrar que le Hezbollah détiendrait et qui causera des difficultés aux «Israéliens» en cas de l’extension de la guerre avec le Liban.

Le rapport qui a été préparé par le journaliste «israélien» Nitzan Sadan et publié par le journal «Calcalist», affirme que «le maintien de la sécurité dans le nord afin d’y ramener les colons est une mission impossible avec la présence de cet appareil dans l’arsenal du Hezbollah».

Rappelant que le drone Karrar a été adopté par l’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad et produit et développé en 2010 par des ingénieurs iraniens à partir d’un drone américain, il indique qu’il est considéré comme la fierté de la créativité iranienne.

Il explique que le drone Karrar qui a été développé à partir du drone américain Stryker a subi des développements iraniens. Ils comprennent le déplacement du moteur du ventre vers l’arrière, l’augmentation de la capacité du réservoir de carburant, l’ajustement des ailes et la réduction du poids ce qui contribue à augmenter sa vitesse de vol, ainsi que son degré de solidité et de durabilité.

C’est un drone d’attaque multi-missions qui est capable de voler sur une portée extraordinaire allant jusqu’à mille kilomètres, se déplaçant à une vitesse de 700 km/h et pouvant également atteindre une vitesse de 900 km/h lorsqu’il a besoin de sortir rapidement d’une zone dangereuse.

Il peut également atteindre une altitude de 35.000 pieds comme un avion de combat, ou agir depuis les cimes des arbres comme un missile de croisière pour perturber la détection.

Karrar ne vole pas les mains vides, car il transporte une bombe polyvalente MK-82 de 225 kg et la largue comme s’il s’agissait d’un avion F-16, fait remarquer le journaliste «israélien».

Selon lui, au lieu de recourir à une bombe à fragmentation habituelle, le Hezbollah pourrait placer une bombe à fragmentation perforante sur ce drone, pour menacer les chars et les QG. Il pourrait également être équipé de torpille antinavire légère ou de bombe anti-piste capable de neutraliser les aéroports.

Considérée comme une arme peu coûteuse et facile à entretenir, comme la plupart des armes produites par l’Iran, le journaliste «israélien» souligne que les drones «israéliens» seront menacés par Karrar s’ils ne reçoivent pas une escorte des équipes du «Dôme de fer».

L’auteur précise que des sources iraniennes ont affirmé que le drone Karrar avait démontré sa capacité à abattre un avion de reconnaissance américain, mais n’ont fourni aucune preuve documentée. Il a toutefois souligné que le Hezbollah l’avait utilisé dans la guerre syrienne pour des missions offensives.

Et Sadan de conclure: «Si une guerre à grande échelle éclate au Liban, il est probable que le Karrar sera présent dans la bataille, car il est considéré comme une arme plus puissante que les autres drones aux mains du Hezbollah dans le nord».

Comments

//