noscript

Please Wait...

L’ONU place l’entité sioniste sur la liste noire des tueurs d’enfants, «Israël» et le Hamas réagissent

L’ONU place l’entité sioniste sur la liste noire des tueurs d’enfants, «Israël» et le Hamas réagissent
folder_openPalestine access_time depuis 14 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

L’entité israélienne a été notifiée vendredi de son ajout à la liste noire de l'ONU sur les droits des enfants lors de conflits, a annoncé «l'ambassadeur israélien» à l'ONU Gilad Erdan.

Le secrétaire général de l'ONU publie chaque année un rapport qui répertorie les violations des droits des enfants dans une vingtaine de zones de conflits dans le monde et liste en annexe les responsables de ces violations, baptisée «liste de la honte», qui incluent enfants tués et mutilés, recrutements, enlèvements ou violences sexuelles.

Alors que la publication du prochain rapport est attendue d'ici fin juin, Gilad Erdan a annoncé avoir été notifié de l'ajout d'«Israël» à la liste par le chef de cabinet du secrétaire général Antonio Guterres.

«Je suis choqué par la décision honteuse du secrétaire général (de l'Onu)», a réagi Erdan, prétendant que l'armée d’occupation «israélienne», engagée depuis le 7 octobre dernier dans une guerre meurtrière contre la bande de Gaza, était «la plus morale du monde».

Le porte-parole du secrétaire général de l'Onu, Stéphane Dujarric, s'est refusé à tout commentaire.

L'an dernier, «Israël» n’avait pas été ajouté à la «liste de la honte» de l'ONU, au grand dam des organisations de défense des droits humains qui réclament son inscription depuis des années.

Réagissant également à cette décision, le «Premier ministre israélien» Benjamin Netanyahu a durci le ton vendredi contre les Nations unies, estimant dans un post sur X, que «les Nations Unies se sont mises sur la liste noire de l'Histoire en rejoignant ceux qui soutiennent (…) le Hamas», selon lui.

«Israël» est désormais «isolé» et «rejeté»

Côté palestinien, l'Autorité Palestinienne a qualifié cette décision de «démarche correcte pour punir l’entité sioniste», affirmant que «le monde entier reconnaît désormais l'État de Palestine».

«Cette série d'actions et de résolutions internationales montre l'isolement de l’entité sioniste et des États-Unis sur la scène internationale», a-t-elle ajouté, selon l'agence de presse palestinienne Wafa

«C’est une mesure juste pour tenir cette entité responsable et arrêter ses crimes», a-t-elle conclu.

Pour le mouvement de résistance palestinien Hamas, l’entité sioniste est désormais rejetée et poursuivie par les tribunaux internationaux.

«L'inscription de l’entité sioniste sur la liste noire de l'ONU pour le massacre d'enfants a rendu furieux et désespéré Netanyahou, l'armée et les dirigeants israéliens», a affirmé Ezzat al-Rishq, membre du bureau politique du Hamas, lors d'une conférence de presse vendredi soir.

M. Al-Rishq a souligné que le bombardement d'une école abritant des réfugiés palestiniens dans le camp de Nuseirat au centre de la bande de Gaza est «un crime de génocide et de nettoyage ethnique délibéré», et que les allégations de l'ennemi selon lesquelles des combattants de la résistance étaient présents parmi les réfugiés est «un mensonge flagrant et stupide».

«Le bombardement de civils palestiniens, y compris des femmes et des enfants, est totalement indéfendable» a-t-il ajouté, soulignant que «l'armée d’occupation est dépourvue de toute éthique et composée d'un groupe de criminels assoiffés de sang et de vengeance».

Depuis le début de la guerre, l’armée d’occupation israélienne a tué 15 517 enfants palestiniens, a annoncé vendredi soir le Bureau des médias du gouvernement à Gaza.

Comments

//