noscript

Please Wait...

«Israël» ne peut pas vaincre le Hamas, le temps presse pour les prisonniers, selon un ancien chef du «Mossad»

«Israël» ne peut pas vaincre le Hamas, le temps presse pour les prisonniers, selon un ancien chef du «Mossad»
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_time depuis 26 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Un ancien chef du «Mossad» israélien affirme que le temps presse pour les captifs israéliens détenus à Gaza et que l’armée ne peut pas vaincre le Hamas.

Lors d'une interview accordée dimanche à la chaîne 3 de la télévision israélienne, l'ancien chef du «Mossad», Danny Yatom, s'est dit prêt à faire tout ce qu'il pouvait pour ramener les captifs, voire même «accepter les demandes du Hamas». Les choix dont dispose «Israël» sont limités alors que la Résistance continue de remporter des victoires chaque jour.

Le retour des captifs israéliens est de «la plus haute importance», et cette affaire pourrait forcer «Israël à arrêter toutes ses opérations à un moment donné.

«Israël ne parviendra à atteindre aucun de ses objectifs de guerre, et Gaza restera telle qu'elle est», a-t-il avoué. Même si les forces d'occupation israéliennes «restaient à Gaza encore pendant plusieurs mois et luttaient au sol ou dans les tranchées, elles ne seraient toujours pas en mesure de tuer tous les combattants du Hamas ni même la majorité d'entre eux.»

«L’armée israélienne ne parviendrait pas non plus à détruire les infrastructures de la Résistance à Gaza, ni même la majorité», a-t-il ajouté.

«Détruire le Hamas est un discours vide de sens»

Évoquant le tir de roquettes sur la colonie de Gush Dan à «Tel-Aviv» par les Brigades al-Qassam, Yatom a dit qu'il n'était pas surpris, «car comme tout le monde le sait, le Hamas a toujours la capacité de lancer des roquettes» même 233 jours après la Tempête d’Al-Aqsa.

Dans ce contexte, Matan Vilai, ancien général de division israélien, a noté que le Hamas avait réussi à cibler le centre [de la Palestine occupée] et que la Résistance est toujours active.

Dans une interview accordée à la chaîne israélienne Kan, il a qualifié les propos sur la destruction du Hamas de «paroles vides de sens qui font l'objet de nombreux débats en Israël».

En parallèle, les médias israéliens ont rapporté que «Tel-Aviv» a été pris au dépourvu par l'ampleur de l'attaque à la roquette de la Résistance palestinienne contre le centre de la Palestine occupée. «Le Hamas a planifié de manière stratégique et surprenante sa ligne de défense à Rafah», ont-ils avoué. Les roquettes ont été lancées à seulement quelques mètres des forces israéliennes, à l'est de Rafah, au sud de la bande de Gaza.

 

Comments

//