noscript

Please Wait...

La Corée du Nord tire un missile balistique de portée intermédiaire

La Corée du Nord tire un missile balistique de portée intermédiaire
folder_openAsie access_time depuis 12 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

La Corée du Nord a tiré un missile balistique de portée intermédiaire mardi, a annoncé l'armée sud-coréenne, dernier lancement en date d'une série d'essais d'armements interdits conduits par Pyongyang cette année.

L'armée de Séoul a «détecté vers 6h53 (21h53 GMT) ce qui est présumé être un missile balistique de portée intermédiaire tiré depuis la zone de Pyongyang vers la mer de l'Est», a indiqué l'état-major interarmées sud-coréen (JCS), faisant référence à l'étendue d'eau également connue sous le nom de mer du Japon.

«Nous avons renforcé la surveillance et partageons étroitement les informations pertinentes avec les États-Unis et le Japon», a ajouté le JCS.

Il s'agit du troisième essai de missile balistique depuis le début de l'année, après ceux d'un missile à combustible solide supervisé par le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un en mars et d'un autre doté d'une ogive hypersonique manœuvrable en janvier.

Tokyo a confirmé le lancement du missile et les garde-côtes ont demandé aux navires d'être vigilants et de signaler tout objet tombé sans s'en approcher.

La chaîne publique japonaise NHK, citant des sources gouvernementales anonymes, a indiqué que le missile «semble être tombé dans des eaux situées en dehors de la zone économique exclusive du Japon».

Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a déclaré mardi à la presse que le Nord avait «lancé des missiles balistiques à plusieurs reprises» cette année, ajoutant qu'il s'agissait d'une menace pour la sécurité régionale et que c'était «absolument inacceptable».

Le tir de mardi intervient moins de deux semaines après que les médias d'État de Pyongyang ont annoncé que Kim Jong Un avait supervisé un essai réussi d'un moteur à combustible solide pour un «nouveau type de missile hypersonique de portée intermédiaire».

Comments

//