noscript

Please Wait...

Gaza: L’armée d’occupation israélienne se retire de l’hôpital al-Shifa, laissant destructions et cadavres

 Gaza: L’armée d’occupation israélienne se retire de l’hôpital al-Shifa, laissant destructions et cadavres
folder_openPalestine access_time depuis 14 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Le ministère de la Santé de la bande de Gaza a affirmé lundi que l'armée d’occupation israélienne a retiré ses chars de l'hôpital al-Shifa, le plus grand du territoire palestinien assiégé, et a dit y avoir découvert des dizaines de cadavres.

Selon des témoins sur place, les chars et des véhicules ont quitté le complexe hospitalier, couverts par des tirs d'artillerie et des frappes aériennes pour se diriger au sud-ouest de Gaza-ville, vers le quartier de Tel al-Hawa.

«Des dizaines de corps de martyrs, certains en état de décomposition, ont été retrouvés dans l'enceinte et aux abords de l'hôpital d'al-Shifa», a affirmé le ministère de la Santé dans un communiqué, précisant que les dégâts matériels sont «très importants» sur l'ensemble des bâtiments.

Le bureau des médias du gouvernement a déclaré que l’armée d’occupation israélienne a tué plus de 400 palestiniens et commis des crimes de destruction, d’incendie et de prise pour cible de 1 050 maisons à proximité du complexe médical Al-Shifa, condamnant le silence international concernant ce crime.

Un médecin a déclaré à l'AFP que plus de 20 cadavres ont été récupérés. D'après lui, certains corps se sont fait rouler dessus par les véhicules militaires en train de se retirer.

Selon les témoignages, les forces israéliennes ont incendié tous les bâtiments de l'hôpital Al-Shifa, le mettant complètement hors service. Elles ont également détruit tout le matériel médical du complexe médical, ses salles d'opération et ses services de soins intensifs.

Selon des sources médicales palestiniennes, il serait difficile que l’hôpital reprenne ses activités pendant la période actuelle.

Des témoins oculaires ont expliqué que l'armée d’occupation avait profané le cimetière temporaire que les Palestiniens avaient établi dans le complexe, en déterrant les corps des morts et en les jetant dans différentes zones de l'hôpital. Elle a de même incendié ou détruit de nombreuses maisons et bâtiments résidentiels à proximité du complexe médical Al-Shifa, qui comptent des milliers d'unités résidentielles.

Dimanche, le directeur de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait indiqué que 21 patients de l'hôpital al-Shifa étaient morts depuis le début de l'opération israélienne.

Selon lui, il reste dans cet hôpital 107 patients, dont quatre enfants et 28 malades dans un état critique. «Beaucoup ont des plaies infectées et sont déshydratés» et depuis samedi, «il ne reste plus qu'une bouteille d'eau pour 15 personnes», a encore affirmé le patron de l'OMS sur le réseau social X.

L'armée israélienne avait déjà mené un assaut similaire à al-Chifa en novembre, accusant le Hamas - qui dément - de se servir de cet hôpital comme d'un centre de commandement.

 

Comments

//