noscript

Please Wait...

qods2024

L’UA appelle à lever le blocus de la bande de Gaza et à lancer une enquête

L’UA appelle à lever le blocus de la bande de Gaza et à lancer une enquête
folder_openAfrique access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Les chefs d’État et de gouvernement, réunis lors du sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, ont unanimement condamné l’offensive menée par «Israël» dans la bande de Gaza, appelant à sa cessation immédiate.

Les participants au sommet se sont également prononcés sur la nécessité de lancer une enquête internationale sur la violation par «Israël» des normes du droit humanitaire et exigent la levée du blocus de la bande de Gaza.

Les pays réunis au 37e sommet de l'Union africaine à Addis Abeba ont adopté dimanche 18 février une déclaration finale sur la situation dans la bande de Gaza.

L'Union africaine a exigé ainsi qu'«Israël» lève le blocus illégitime de la bande de Gaza. Elle condamne la guerre violente et le recours excessif à la force contre 2,2 millions de civils.

Les pays africains dénoncent en outre les tentatives de déportation forcée des habitants de Gaza sur la péninsule de Sinaï et appellent «Israël» à respecter les décisions de la Cour internationale de Justice de l'Onu sur la prévention du génocide dans la bande de Gaza.

Ils réclament de lancer une enquête internationale indépendante, sur la violation par «Israël» des normes du droit humanitaire, sur l'emploi par l’armée israélienne d'armes interdites au niveau international et sur les attaques contre les hôpitaux et les médias dans la bande de Gaza.

Le mouvement palestinien de résistance Hamas a salué la déclaration de l’UA, espérant «qu'elle se traduira par des mesures pratiques de la part de tous les pays africains amis qui conduiront à la fin de l'agression et à la guerre génocidaire contre notre peuple palestinien dans la bande de Gaza».

Le Hamas a appelé à la rupture de toutes relations avec «Israël» et à la création d'un État palestinien indépendant avec al-Qods pour capitale.

De son côté, l’Iran a exprimé son soutien catégorique à cette déclaration

«La République islamique d'Iran déclare son soutien catégorique au contenu de cette déclaration, qui montre l'engagement de l'Union, ainsi que des dirigeants et des nations africains, envers les idéaux humanitaires précieux concernant la Palestine», a affirmé le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanaani.

Pour Téhéran, nul doute que «l'adoption permanente de telles positions de principe et humaines par les États africains, ainsi que par de nombreux autres pays et nations à travers le monde en soutien à la nation palestinienne opprimée, resserrera l'étau autour des bellicistes sionistes et de leurs acolytes».

«De telles positions ouvriront également la voie à la cessation de l'attaque [israélienne] contre Gaza et la Cisjordanie [occupée], et atténueront les souffrances du peuple palestinien», a-t-il conclu.

 

Comments

//