noscript

Please Wait...

L’Irak a repris des pourparlers avec Washington sur l’avenir de la coalition

L’Irak a repris des pourparlers avec Washington sur l’avenir de la coalition
folder_openMoyen Orient access_time depuis 17 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Les autorités irakiennes ont annoncé avoir repris dimanche des pourparlers avec Washington sur l'avenir de la coalition internationale, espérant que rien ne viendrait «perturber» ces discussions afin de les achever «le plus rapidement possible».

Depuis la mi-octobre, des groupes de résistance irakiens ont enchaîné les attaques contre les troupes américaines déployées en Irak et en Syrie.

En représailles, Washington a mené plusieurs attaques meurtrières dans les deux pays.

Cherchant une désescalade, Bagdad et Washington ont lancé des pourparlers fin janvier via une «Commission militaire suprême» conjointe.

Le processus a été quasi-immédiatement suspendu quand le 28 janvier une attaque de drone avait tué trois soldats américains en plein désert jordanien, à la frontière syrienne.

«La Commission militaire suprême irakienne a repris dimanche ses réunions avec les forces de la coalition internationale à Bagdad», a indiqué dans un communiqué le général Yehia Rasool, porte-parole militaire du Premier ministre Mohamed Chia al-Soudani.

A ce stade, les discussions visent à évaluer le danger posé par le groupe terroriste «Daech», mais aussi «l'environnement opérationnel» et «les capacités des forces armées irakiennes», rappelle le responsable dans son communiqué.

«Sur la base de ces réunions, un calendrier sera élaboré pour une réduction étudiée et progressive» des effectifs, «jusqu'à une fin de mission des forces de la coalition internationale anti-Etat islamique (EI ou Daech)», ajoute le communiqué.

«Tant que rien ne vient perturber la sérénité des pourparlers, les réunions auront lieu avec régularité pour achever les travaux de la Commission le plus rapidement possible», a-t-il dit.

Coopération militaire bilatérale

Depuis la mi-octobre, plus de 165 frappes de drones ou tirs de roquettes ont visé les soldats américains en Irak et en Syrie, des attaques attisées par la guerre israélienne contre la bande de Gaza.

La plupart de ces attaques ont été revendiquées par «La Résistance islamique en Irak».

Les Etats-Unis déploient 2.500 soldats en Irak avec la coalition internationale.

Pour remplacer cette coalition, les autorités irakiennes souhaitent basculer vers une coopération militaire bilatérale avec chaque pays membre.

La coalition et les Etats-Unis laissent entendre par contre que «le processus pourrait prendre du temps».

En annonçant la reprise des pourparlers, la coalition estimait jeudi dans un communiqué que leur objectif était «d'évaluer les progrès dans notre mission commune de défaite de l'EI, et discuter de la transition future de notre mission».

Comments

//