noscript

Please Wait...

qods2024

Sayyed Khamenei : Notre problème concerne les planificateurs des actes ignobles d’insultes au Saint Coran

Sayyed Khamenei : Notre problème concerne les planificateurs des actes ignobles d’insultes au Saint Coran
folder_openIran access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le Leader de la Révolution islamique en Iran sayyed Ali Khamenei a reçu en audience un échantillon représentatif de la nation ainsi que les responsables gouvernementaux, les ambassadeurs des pays musulmans et les participants à la Conférence de l'Unité islamique à Téhéran.

Aujourd’hui, le 3 octobre 2023 coïncide avec l’anniversaire du Prophète de l'Islam (que le salut de Dieu soit sur Lui et sur ses descendants) et de l'Imam Sadegh (imam des chiites).

Le Leader de la Révolution islamique a rappelé tout d’abord que Le Grand Prophète de l’Islam (PSL) avait offert à l’humanité le remède à toutes ses souffrances, le Coran.

Sayyed Ali Khamenei a affirmé que l'hostilité envers l'islam est plus évidente que jamais, citant comme preuve la profanation du Saint Coran en Occident.

«La profanation du saint Coran n’est pas l’œuvre d’une seule personne ignorante, il faut identifier tous ceux qui sont derrière cette série d’actes ignobles», a ensuite affirmé le Leader.

«Un exemple en est l'insulte au Saint Coran - ce qu'un idiot ignorant fait et un gouvernement soutient. Le problème n'est pas seulement l'insulte au Coran ou le lieu où cela est survenu ; notre problème concerne les planificateurs de ce crime et de cet acte haineux. Ils pensent pouvoir affaiblir le saint Coran, mais ils se trompent. Ils ne font que se ridiculiser », a-t-il déclaré.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que justifier la profanation du Coran au prétexte de la liberté d'expression ne ferait que déshonorer ceux qui tentent de légitimer cet acte ignoble.

«Les pays qui autorisent les insultes au Coran au prétexte de la liberté d'expression, autorisent-ils également les attaques contre les symboles sionistes ? Quel langage peut-on utiliser pour prouver plus clairement que les pays en question sont sous la domination des sionistes cruels, criminels et pilleurs du monde ?», s’est interrogé sayyed Khamenei.

L'Ayatollah Khamenei a abordé la question à l'occasion de la Semaine de l'unité islamique, appelant les dirigeants et les hommes politiques des pays islamiques ainsi que les experts et les élites du monde islamique à réfléchir à la question suivante : «Qui est l'ennemi de l'unité des pays islamiques et à qui L'unité des musulmans nuit-elle en empêchant plus précisément leur ingérence et leur pillage de nos ressources ?»

Le Leader a appelé les pays islamiques d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord à s’unir pour empêcher le vol, la coercition et l’ingérence américains.

«Les Etats-Unis frappent politiquement et économiquement les pays de la région, volent le pétrole syrien, protègent et maintiennent dans ses camps, le cruel, le barbare et le sanguinaire Daech afin qu'ils puissent ramener le groupe sur le terrain chaque fois que cela est nécessaire et afin qu’ils s'immiscent dans les affaires des pays de la région».

«Cependant, si tout le monde est uni et si l’Iran, l’Irak, la Syrie, le Liban, l’Arabie saoudite, l’Égypte, la Jordanie et les pays du golfe Persique adoptent une politique unique sur les questions fondamentales et générales, les puissances tyranniques ne pourront pas et n’oseront pas s’immiscer dans leurs affaires intérieures et dans leur politique étrangère», a expliqué le Leader.

L'Ayatollah Khamenei a en outre réaffirmé : «Comme nous l'avons dit à plusieurs reprises, nous n'encourageons personne à la guerre et à l'action militaire et, nous évitons nous-même de recourir à la guerre. C'est pourquoi l'invitation à serrer les rangs et à s'unir vise à empêcher le bellicisme de l'Amérique car, c’est bien elle qui déclenche des guerres et même toutes les guerres.»

Le Leader de la Révolution islamique a réprimandé les pays cherchant à normaliser leurs relations avec «Israël», déclarant que «l’entité sioniste est périssable».

«La position définitive de la République islamique est que les gouvernements qui font le pari de la normalisation avec le régime sioniste qu’ils prennent pour modèle pour eux-mêmes perdront au final et cette perte les attend [pour sûr]», a déclaré l'Ayatollah Khamenei.

«Ils font une erreur et, comme le disent les Européens, ils misent sur le mauvais cheval», a-t-il affirmé.

L’Ayatollah Khamenei a rappelé aussi que la situation actuelle en «Israël» n’est pas de nature à encourager un quelconque rapprochement avec cette entité et que les pays candidats à la normalisation «ne devraient pas commettre cette erreur».

«Aujourd’hui, le mouvement palestinien est plus en forme que jamais, depuis ces 70 voire 80 dernières années et la jeunesse palestinienne et le mouvement anti-usurpation, anti-oppression et antisioniste sont plus joyeux, plus vivants et plus prêts que jamais, comme vous même le constatez».

«Et si Dieu le veut, ce mouvement portera ses fruits, et comme le regretté imam [Khomeini] a décrit le régime usurpateur comme un cancer, si Dieu le veut, ce cancer sera éradiqué par le peuple palestinien et par les forces de résistance de toute la région.»

L'Ayatollah Khamenei a rappelé aussi qu'«Israël» avait toujours été malveillant envers les pays musulmans.

«L’entité sioniste est pleine de haine et de colère, non seulement envers nous, mais aussi envers les autres pays. Ce n’est pas comme si l’entité sioniste était satisfaite des pays lointains. Ils [les Sionistes] détestent également l’Égypte, l’Irak et la Syrie ; Pourquoi? Parce que leur objectif était du Nil à l’Euphrate et parce que cela ne s’est pas produit. Ces pays ne l’ont pas autorisé pour différentes raisons», a expliqué le Leader.

«Eh bien, bien sûr, maintenant par la grâce de Dieu, le noble verset coranique ‘’Dis: «Mourez de votre rage.»’’ est en train de se réaliser dans le cas du régime sioniste», a-t-il indiqué.

 

Comments

//