noscript

Please Wait...

Syrie: attaque de drones contre la base américaine d’al-Tanf, des blessés

Syrie: attaque de drones contre la base américaine d’al-Tanf, des blessés
folder_openSyrie access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Des sources d’information syriennes ont fait part, vendredi 20 janvier, d’une attaque aux drones contre la base militaire américaine d'al-Tanf, située dans le triangle frontalier entre la Syrie, l'Irak et la Jordanie. Les forces de la «coalition internationale» dirigée par les États-Unis sont en état d’alerte.

Ce n'est pas la première fois que la base d'al-Tanf est touchée. Cependant, l'attaque de ce vendredi est la première de 2023 et la première en cinq mois.

Des explosions ont retenti à l'intérieur la base de la «coalition internationale» à al-Tanf dans le désert de Syrie, ont rapporté des sources d’information à la chaîne Al-Mayadeen.

Dans ce droit fil, l’armée américaine a affirmé dans un communiqué que trois drones visaient la base d’al-Tanf. «Aucun soldat américain n’a été blessé lors de cette attaque», a-t-elle prétendu.

Par ailleurs, le «Commandement central des États-Unis» (CENTCOM) a déclaré que deux des drones a été abattus par le système anti-aérien des forces de la «coalition», tandis que le troisième a touché l'enceinte de la base, blessant deux membres des forces de la soi-disant «Armée libre syrienne» (ASL), soutenues par Washington. «Ces derniers reçoivent des soins médicaux».

En novembre 2022, deux roquettes ont visé une base militaire américaine dans le nord-est de la Syrie dans un contexte d’escalade des tensions dans la région à la suite des attaques de l'armée turque contre des groupes kurdes en Syrie.

Une cellule terroriste démantelée

Selon une autre dépêche, les forces de sécurité syriennes ont réussi à démanteler une cellule terroriste, dont un chef terroriste de «Daech» et deux de ses compagnons lors d’une opération menée dans la région d’al-Muzayrib, à l’ouest de la province de Deraa, au sud de la Syrie, ont affirmé vendredi des sources d'information syriennes.

Lors de cette opération, Mohammad Ali al-Shaghouri, surnommé «Abou Omar al-Shaghouri», a été tué.

Il était l'un des derniers chefs de «Daech» dans cette province et était également responsable des attaques terroristes contre la population locale de Deraa.

Les sources de sécurité syriennes ont indiqué que deux compagnons du terroriste, nommés Ahmad Khaled al-Mesri et de Mohsen Zitawi, ont également été tués lors de l'opération menée contre son quartier général près du lycée dans le nord de la ville d'al-Muzayrib.

Comments

//