noscript

Please Wait...

iran-décade

L’Iran entame la construction d’une nouvelle centrale nucléaire

L’Iran entame la construction d’une nouvelle centrale nucléaire
folder_openIran access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

La construction d'une nouvelle centrale nucléaire de 300 MW dans la province du Khouzestan, dans le sud-ouest de l'Iran, a débuté.

La nouvelle centrale nucléaire, baptisée «Karoun», est située dans le district de Darkhoveyn près du comté de Shadegan de la province du Khouzestan.

Le projet de construction a débuté samedi 2 décembre en présence du président de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA), Mohammad Eslami, et d'un certain nombre de hauts responsables de la province du Khouzestan, dans le sud-ouest du pays.

M. Eslami a déclaré que le développement des centrales nucléaires avançait à un rythme effréné.

«Le pays doit convertir 20% de son portefeuille énergétique en énergie nucléaire», a-t-il précisé.

La technologie nucléaire est l'une des technologies de base qui contribue aux développements de nouvelles technologies et de nouvelles industries.

La centrale nucléaire de Karoun, une centrale à eau légère sous pression (PWR) d'une capacité de 300 mégawatts d'électricité, sera construite sur un terrain d'environ 50 hectares près de la rivière Karoun près de la ville de Darkhoveyn dans la province du Khouzestan.

Le président de l’OIEA a par ailleurs souligné l'importance de la production d'électricité à partir de la technologie nucléaire.

«Le gouvernement s'oriente vers la production d'énergie et de carburant bon marché, le développement des centrales nucléaires est donc à l'ordre du jour de cette organisation», a-t-il assuré.

La nouvelle centrale électrique, dont la mise en service devrait durer 8 ans, a été conçue localement et sera équipée de technologies nationales.

Il convient de noter que les centrales électriques à eau légère sous pression sont les centrales nucléaires les plus répandues au monde qui utilisent de l'eau légère comme caloporteur et retardateur, et le combustible de ce type de réacteur est l'oxyde d'uranium avec un enrichissement d'environ 4 %.

Ces dernières années, les scientifiques iraniens ont fait des progrès remarquables dans le domaine de la technologie nucléaire pacifique malgré les sanctions sévères imposées par l'Occident.

Le Leader de la Révolution islamique, sayyed Ali Khamenei, a déclaré en février que les ennemis cherchaient à priver les Iraniens d'énergie nucléaire pacifique, soulignant une fois de plus que la République islamique n'avait jamais cherché à se doter d'armes nucléaires.

Comments

//