noscript

Please Wait...

Scandale: une association française «volait» des enfants maliens pour les faire adopter en France

Scandale: une association française «volait» des enfants maliens pour les faire adopter en France
folder_openFrance access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Alors que le gouvernement malien vient d’interdire les activités des ONG françaises dans ce pays, un rapport publié dans le quotidien français Le Monde a démasqué le vrai visage des actions soi-disant humanitaires que la France mène en Afrique.

L’association Rayon de soleil de l’enfant étranger (RDSEE) est accusée d’avoir volé les enfants maliens dans les années 1990 pour les envoyer vers la France sous couverture des enfants adoptifs.

Selon l'enquête publiée dans Le Monde, l’ONG française trompait à la fois les parents adoptifs en France et les familles biologiques au Mali.

L'ONG française disait aux familles biologiques que leurs enfants iraient temporairement en France juste pour étudier, et les parents adoptifs en France, à leur tour, ont été informés par le RDSEE que les nourrissons étaient soit orphelins, soit volontairement abandonnés par leurs parents maliens.

Le point qui est remarqué par les médias internationaux, c'est le fait que toutes ces activités des ONG françaises sur le sol africain se réalisent sous les yeux des autorités françaises et que l’Elysée a des moyens d’empêcher ces crimes.

L’association Rayon de soleil de l’enfant étranger est toujours agréé par le ministère français des affaires étrangères dans cinq pays: Bulgarie, Chili, Chine, Corée du Sud et Inde.

Au total, le RDSEE est responsable de plus de 7 000 adoptions à travers le monde, sans qu’il soit possible de déterminer l’ampleur des irrégularités.

La page Twitter du «Collectif des adoptés français du Mali» a diffusé les vidéos de témoignage très choquantes de ces enfants qui ont grandi aujourd’hui et sont en quête de leurs familles biologiques.

Pendant cinq ans, Le Monde a enquêté sur cette association et ses activités au Mali mais aussi en Centrafrique, à Madagascar, en Haïti, au Pérou et en Roumanie.

Comments

//