noscript

Please Wait...

Taïwan au centre de la rencontre entre le chef du Pentagone et son homologue chinois

Taïwan au centre de la rencontre entre le chef du Pentagone et son homologue chinois
folder_openAsie access_time depuis 9 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le désaccord autour de Taïwan a été au centre de la rencontre entre le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin et son homologue chinois Wei Fenghe mardi 22 novembre au Cambodge, alors que les deux parties s'efforcent de contenir les tensions.

Cette rencontre, en marge d'une conférence des ministres de la Défense à Siem Reap, est la première entre Lloyd Austin et Wei Fenghe depuis juin, avant la visite de la présidente sortante de la Chambre des représentants Nancy Pelosi à Taïwan, l'île revendiquée par Pékin, qui avait rendu les autorités chinoises furieuses.

Depuis, la Chine et les États-Unis ont tenté de faire baisser la température en organisant des rencontres à haut niveau.

Rouvrir le dialogue sino-américain

Un responsable de la défense américaine a qualifié les discussions entre Lloyd Austin et Wei Fenghe de «productives» et «professionnelles».

«Les deux parties ont convenu qu'il était important que nos pays travaillent ensemble pour éviter que la compétition ne dégénère en conflit», a déclaré ce responsable aux journalistes.

Lloyd Austin a cherché à «rouvrir un certain nombre de dialogues et de mécanismes entre militaires pour aider à gérer cette compétition de manière responsable», a-t-il ajouté.

Les deux parties «ont convenu de l'importance de relancer un certain nombre de ces mécanismes spécifiques dont elles ont discuté, et nous nous réjouissons de les voir mis en œuvre dans les mois à venir».

Un porte-parole du ministère chinois de la défense a qualifié cette conversation de «sincère, approfondie, pratique et constructive».

Elle est d'une grande importance pour remettre les relations sino-américaines sur les rails, a-t-il déclaré.

Exercices militaires

«Au cours de la réunion, les deux parties ont reconnu que les deux armées devraient sérieusement mettre en œuvre l'important consensus atteint par les deux chefs d'État, maintenir la communication et le contact, renforcer la gestion des crises et travailler dur pour maintenir la paix et la stabilité régionales», a déclaré le porte-parole. «La Chine attache de l'importance au développement des relations militaires bilatérales, mais les États-Unis doivent respecter les intérêts fondamentaux de la Chine.»

Wei Fenghe a souligné que la question de Taïwan était au cœur des intérêts de la Chine, et la première ligne rouge insurmontable des relations sino-américaines, selon le porte-parole. «Taïwan est chinois, c'est une question qui doit être résolue par le peuple chinois seul, et aucune force extérieure n'a le droit d'interférer».

La Chine avait jugé que la visite, début août, de Nancy Pelosi constituait une provocation majeure.

C'était alors la plus haute responsable américaine à se rendre sur l'île depuis des décennies.

Nancy Pelosi a depuis annoncé renoncer au poste de cheffe des démocrates dans la future Chambre des représentants américaine, où les républicains ont obtenu la majorité.

Budget défense

Le 14 novembre, les présidents Joe Biden et Xi Jinping se sont rencontrés à Bali, en Indonésie où se tenait le G20.

C'étaient les premiers entretiens en personne entre les dirigeants des deux plus grandes économies du monde.

Cette rencontre a été suivie d'un entretien entre Xi Jinping et la vice-présidente américaine Kamala Harris lors du sommet Asie-Pacifique à Bangkok.

En août, Taïwan a annoncé prévoir une augmentation record de son budget de défense après que la Chine a procédé à d'énormes exercices militaires en réponse à la visite de Nancy Pelosi.

Comments

//