noscript

Please Wait...

Ukraine: Poutine finalise l’adhésion de quatre régions à la Russie, l’UE s’accorde sur de nouvelles sanctions

Ukraine: Poutine finalise l’adhésion de quatre régions à la Russie, l’UE s’accorde sur de nouvelles sanctions
folder_openRussie access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le président russe Vladimir Poutine a signé mercredi la loi d'adhésion de quatre régions ukrainiennes à la Russie, malgré de nouvelles sanctions européennes contre son pays.

Les textes signés par le dirigeant russe stipulent que les régions de Donetsk, Louhansk, Kherson et Zaporijia sont acceptées «au sein de la Fédération de Russie en conformité avec la Constitution de la Fédération de Russie».

Vladimir Poutine a également signé les décrets nommant formellement à la tête de ces régions les dirigeants que Moscou y avait déjà mis en place.

Le 30 septembre, le président russe a prononcé un discours au Kremlin à la suite des résultats des référendums dans les quatre régions. Il a signé des accords avec leurs dirigeants sur le rattachement de régions à la Russie.

Plus tard, la Cour constitutionnelle de Russie a reconnu ces accords comme correspondant à la Constitution de la Fédération de Russie.

Nouvelles sanctions européennes

Dans la foulée, les États membres de l'Union européenne se sont mis d'accord sur une nouvelle série de sanctions, a annoncé la présidence tchèque de l'UE.

Il s'agit du 8e paquet de sanctions du bloc européen depuis le début de l'opération militaire russe en Ukraine le 24 février.

L'accord a été conclu au niveau des ambassadeurs des Vingt-Sept.

Les noms et entités ciblés par ces nouvelles sanctions doivent être publiés jeudi au Journal officiel de l'UE, ce qui signifiera leur entrée en vigueur effective.

La présidence tchèque du Conseil de l’UE évoque notamment via Twitter une nouvelle interdiction de fournir des services légaux, IT ou d’ingénierie aux entités russes.

Le nouveau train de sanctions qu’avait proposé la Commission européenne fin septembre comprend aussi un plafonnement du prix du pétrole russe.

Le principe de cette mesure avait été décidé au niveau du G7, mais éveillait des réticences chez certains États membres, alors que les sanctions nécessitent l’unanimité.

Une semaine après l’annonce de la Commission, cette unanimité a été trouvée, mais les détails concrets (le prix de plafonnement, notamment) devraient encore être fixés.

Il y aura également de nouvelles interdictions d’importation de produits russes (pour une valeur de 7 milliards d’euros selon la Commission), mais qui n’incluent pas les diamants, malgré les appels en ce sens.

Comments

//