noscript

Please Wait...

Sofia refuse de soutenir l’adhésion de Kiev à l’Otan

Sofia refuse de soutenir l’adhésion de Kiev à l’Otan
folder_openEurope access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

Le Président bulgare n’a pas signé la déclaration de neuf pays européens sur l’Ukraine en raison d’une clause relative à l’Otan. Le document paraphé par neuf pays d’Europe centrale et de l’Est a été publié le 2 octobre.

Le chef d’État bulgare, Roumen Radev, n’a pas voulu signer le texte de la déclaration visant entre autres à soutenir l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan, annonce ce 3 octobre le service de presse de la présidence bulgare.

«Roumen Radev n’est pas d’accord avec le texte intégral de la déclaration adoptée par certains pays d’Europe de l’Est concernant l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan. Le Président soutient d’autres positions contenues dans le document», indique le communiqué.

Sofia indique que la décision d’inclure Kiev dans l’Otan, soutenue les autorités bulgares au sommet de l’Alliance à Bucarest en 2008, a été prise dans un contexte de sécurité complètement différent. Pour M.Radev, il faudra revenir à la question après que Moscou et Kiev auront formulé des modalités de règlement final du conflit ukrainien.

Le 2 octobre, neuf pays d'Europe centrale et de l'Est ont exprimé leur soutien à l’invitation d’adhésion à l’Otan faite à l’Ukraine en 2008. Le document a été paraphé par les dirigeants de la Roumanie, la République tchèque, de l'Estonie, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Macédoine du Nord, du Monténégro, de la Pologne et de la Slovaquie.

Comments

//