noscript

Please Wait...

Une majorité écrasante pour intégrer la Russie selon les premiers résultats des référendums en Ukraine

Une majorité écrasante pour intégrer la Russie selon les premiers résultats des référendums en Ukraine
folder_openEurope access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Moscou a annoncé que les régions du Donbass, de Kherson et de Zaporijjia ont voté en faveur de leur intégration à la Russie. Elles devraient être annexées très rapidement.

Les autorités prorusses de quatre régions ukrainiennes contrôlées par la Russie ont annoncé mardi 27 septembre que le «oui» l’emportait lors de «référendums» d’annexion organisés par la Russie dans les territoires ukrainiens, selon les agences russes.

La commission électorale de la région de Zaporijjia a affirmé que 93,11% des électeurs avaient voté pour le rattachement à la Russie, après le dépouillement de 100% des bulletins de vote, tout en précisant qu’il s’agissait pour l’heure de résultats préliminaires. A Lougansk, 98,42% des électeurs ont voté pour le rattachement à la Russie, après le dépouillement de 100% des bulletins de vote, selon les autorités.

Pour sa part, l’administration prorusse de la région de Kherson a affirmé sur Telegram que 87,05% des électeurs avaient dit «oui», après le dépouillement des 100% des bulletins de vote. Dans l’autre région du Donbass, celle de Donetsk, le «oui» recueillait vers 21h30 (heure française) 94,75% après le dépouillement de 56,85% des votes, selon la commission électorale locale.

Le résultat des référendums veut dire que Moscou va intégrer les régions séparatistes prorusses du Donbass (Lougansk et de Donetsk) ainsi que celles de Kherson et Zaporijjia dans la fédération de Russie, soit 20 % du territoire ukrainien.

Une annexion officialisée vendredi ?

Selon l’agence de presse Tass, cette intégration pourrait se faire dès la fin de la semaine. «Les observateurs n’ont pas reporté de violations qui auraient pu affecter le vote. C’est un facteur important qui montre que nous adhérons aux normes internationales», a affirmé dans le journal russe Izvestia l’ambassadeur de Lougansk à Moscou, Rodion Miroshnik.

Vladimir Saldo, chef administratif et militaire de la région de Kherson, s’est voulu tout aussi confiant auprès de la Tass : «Il y aura une période de transition, évidemment. Nos agents doivent apprendre les lois de la Fédération de Russie. Il y aura donc cette période, mais je pense que ça ne durera pas longtemps.»

L’annexion revient au Parlement russe, censé voter dans les jours qui viennent un traité formalisant l’intégration des quatre régions au territoire russe.

Par ailleurs, rapporte le média russe Vedomosti, relativement critique du pouvoir, Lougansk, Donetsk, Kherson et Zaporijjia pourraient devenir une région unique du pays. Cette région deviendrait le neuvième district fédéral russe.

 

Comments

//