noscript

Please Wait...

Japon: démission du chef de la police nationale après l’assassinat de Shinzo Abe

Japon: démission du chef de la police nationale après l’assassinat de Shinzo Abe
folder_openAsie access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le chef de la police nationale japonaise, Itaru Nakamura, a annoncé jeudi 25 août avoir présenté sa démission, après avoir reconnu des défaillances dans la protection de l’ancien Premier ministre Shinzo Abe, assassiné le 8 juillet lors d’un meeting électoral.

«Nous avons décidé de réorganiser notre équipe et de repartir sur de nouvelles bases en ce qui concerne nos missions de sécurité, et c’est pourquoi j’ai proposé ma démission», a déclaré M. Nakamura lors d’une conférence de presse.

Il n’a pas précisé quand sa démission serait effective.

L’homme suspecté du meurtre de Shinzo Abe, Tetsuya Yamagami, a été arrêté sur les lieux et fait actuellement l’objet d’une évaluation psychiatrique jusqu’à fin novembre.

Il a déclaré à la police qu’il avait ciblé l’ancien dirigeant en raison de ses liens avec l’Eglise de l’unification, également connue sous le nom de secte Moon, qu’il détestait.

Dès le lendemain de l’assassinat de Shinzo Abe, le chef de la police de la préfecture de Nara, Tomoaki Onizuka, avait reconnu qu’il était «indéniable qu’il y avait eu des problèmes avec les mesures de garde et de sécurité» de l’ancien Premier ministre.

«Il est urgent que nous menions une enquête approfondie pour clarifier ce qui s’est passé», avait-il ajouté.

Comments

//