noscript

Please Wait...

Agression contre Gaza: Al-Azhar al-Charif condamne «le terrorisme israélien»

Agression contre Gaza: Al-Azhar al-Charif condamne «le terrorisme israélien»
folder_openPalestine access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AlManar

Al-Azhar al-Charif, plus haute référence islamique en Egypte, a condamné dans les termes les plus fermes l’agression israélienne contre la bande de Gaza.

«Al-Azhar Al-Sharif en Égypte condamne le terrorisme israélien contre la bande de Gaza, ses meurtres contre les civils palestiniens, tuant et blessant des dizaines d’entre eux, leurs enfants et leurs femmes», a-t-il publié dans un communiqué.

Dans l’après-midi du vendredi 5 août, l’entité sioniste a mené des raids aériens et un pilonnage d’artillerie contre la bande de Gaza, tuant 10 Palestiniens et blessant des dizaines d’autres.

Elle a tué un chef militaire des Brigades al-Qods, le bras armé du mouvement de résistance palestinien Jihad Islamique, Taysir al-Jaabari et d’autres combattants, dans des tirs aériens contre l’appartement où ils se trouvaient.

Selon le ministère de Santé de Gaza, 10 palestiniens sont tombés en martyr dont une fille de 5 ans et une jeune femme de 23 ans.

Dans son texte, Al-Azhar a déclaré: «Le silence international est irrationnel et inadmissible. Il accorde à l’entité sioniste un encouragement immoral et non civilisé pour poursuivre ses violations des droits de l’homme et de l’humanité, et pour ses attaques répétées contre des Palestiniens innocents».

«Ce que l’occupation israélienne pratique contre les Palestiniens en termes de violations des droits de l’homme, prenant pour cible des civils et leurs maisons, usurpant leurs terres et leurs propriétés, étendant les colonies et modifiant la réalité historique et juridique des villes palestiniennes – est une tache noire sur le front de la communauté internationale et de l’humanité», a-t-il dénoncé estimant «c’est un nouveau casier judiciaire qui s’ajoute aux casiers noirs de l’entité sioniste».

Al-Azhar al-Charif a également souligné «la nécessité que les arabes et les musulmans s’unissent afin de soutenir les Palestiniens et de soutenir leur cause et notre cause justes et leur lutte légitime».

Après les raids israéliens, le secrétaire général du Jihad islamique Ziad al-Nakhalé a révélé que l’assassinat de Jaabari a eu lieu alors que l’Egypte menait une médiation à l’issue de l’arrestation le 2 août, dans la ville de Jénine en Cisjordanie occupée, d’un dirigeant du Jihad islamique cheikh Bassam al-Saadi.

«L’Egypte doit répondre à cette traitrise», a-t-il affirmé.

M. Nakhalé a qualifié l’agression israélienne de «déclaration de guerre contre le peuple palestinien», assurant qu’elle ne passera pas sans riposte et «qu’il n’y aura pas de ligne rouge dans cette bataille».

Comments

//