noscript

Please Wait...

La diplomatie russe accuse l’UE d’«investir» dans la poursuite des hostilités en Ukraine

La diplomatie russe accuse l’UE d’«investir» dans la poursuite des hostilités en Ukraine
folder_openRussie access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec RT

Maria Zakharova estime que l'UE se sert de la candidature de l'Ukraine ainsi que celle de la Moldavie pour «contenir» la Russie, imputant à l'Union une stratégie de «conquête» géopolitique active de l'espace de la Communauté des Etats indépendants.

S'exprimant le 24 juin au sujet de la récente décision de l'Union européenne d'octroyer à l'Ukraine et à la Moldavie leur statut de candidat à l'adhésion, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a imputé à Bruxelles une stratégie de «conquête géopolitique active» visant l'espace de la Communauté des Etats indépendants, une organisation intergouvernementale créée en 1991 à laquelle appartiennent aujourd'hui neuf pays, dont la Russie et la Moldavie (l'Ukraine s'y étant retirée en 2018). La haute diplomate russe a dénoncé le fait que, pour ce faire, tous les moyens, «à commencer par les instruments financiers et économiques et jusqu'au soutien militaire» étaient, selon elle, mis en œuvre.

«Dans le cas présent, les critères stricts de convergence avec l'UE qui s'appliquent aux autres candidats, tels que l'Etat de droit, la lutte contre la corruption, l'indépendance de la justice, le respect des droits de l'Homme, la protection des minorités nationales, la liberté d'expression et le développement d'une économie de marché, sont tout simplement écartés au profit de la conjoncture politique», a encore jugé Maria Zakharova, selon le compte rendu de sa déclaration à ce sujet.

«L'UE investit encore plus dans la poursuite des hostilités en Ukraine»

Et la porte-parole d'imputer à l'Union européenne une absence de volonté de prévenir les guerres sur le Vieux continent : «L'UE investit encore plus dans la poursuite des hostilités en Ukraine, qui, déjà, en sa nouvelle qualité de pays candidat à l'UE, exigera avec une double insistance lors du prochain sommet de l'OTAN [...] une augmentation de livraisons d'armes et de matériel militaire, pour les utiliser afin de tuer des civils, détruire des infrastructures civiles et tirer sur les positions des forces armées russes», peut-on en effet lire dans le même compte-rendu.

Maria Zakharova a ainsi qualifié d'«agressive» une telle approche de l'Union européenne, redoutant que cette dernière s'entête à faire «émerger de nouvelles lignes de fracture et des crises plus profondes en Europe dans son ensemble». «Cette politique de Bruxelles n'a rien à voir avec les besoins réels des habitants de l'Ukraine et des pays de l'UE. Plus personne dans l'Union européenne ne se soucie des véritables intérêts d'une Europe unie et indivisible», a-t-elle considéré.

Ces propos de Maria Zakharova surviennent quasi simultanément à un déplacement du chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, en Azerbaïdjan, lors duquel il a déploré l'attitude hostile de l'Union européenne envers son pays, mettant en garde contre une coalition UE-OTAN qui pourrait vouloir «faire la guerre» à la Russie.

 

Comments

//