noscript

Please Wait...

Sayyed Khamenei: l’Occident se sert de la question de l’Ukraine pour ouvrir la voie à une nouvelle expansion de l’OTAN

Sayyed Khamenei: l’Occident se sert de la question de l’Ukraine pour ouvrir la voie à une nouvelle expansion de l’OTAN
folder_openIran access_time depuis 15 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Irna

Le Leader de la révolution islamique, l'ayatollah sayyed Ali Khamenei, a déclaré que l'Occident se servait de la question de l'Ukraine pour ouvrir la voie à une nouvelle expansion de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN).

Lors d'une rencontre dimanche 19 juin, avec le président du Kazakhstan Kassym-Jomart Tokaïev, en visite à Téhéran, l'ayatollah Khamenei a déclaré que «Dans le cas de l'Ukraine, le principal problème est que l'Occident entend étendre l'OTAN et ils ne perdront pas de temps pour étendre davantage leur influence partout où ils le pourront».

Les questions doivent être minutieusement surveillées et [nous] devons être prudents car les Américains et l'Occident [en général] cherchent toujours à étendre la portée de leur influence dans différentes régions, y compris en Asie de l'Est et de l'Ouest, et saborder l'indépendance et le pouvoir d'autres pays [dans ces régions], a ajouté le Leader.

Sayyed Khamenei a également souligné les liens historiques et culturels profonds entre l'Iran et le Kazakhstan, soulignant la nécessité d'élargir davantage la coopération entre les deux pays, en particulier en ce qui concerne la région.

L'ayatollah Khamenei a également appelé à plus de coordination entre les deux pays en ce qui concerne les questions politiques et économiques, affirmant qu'il était nécessaire de poursuivre l'expansion des relations bilatérales.

Soulignant la nécessité d'activer les commissions mixtes entre l'Iran et le Kazakhstan, le Leader a déclaré que les deux pays doivent intensifier leurs efforts pour le suivi et la mise en œuvre des accords bilatéraux.

Le président kazakh a pour sa part déclaré avoir eu de «très bons» entretiens avec son homologue iranien, Ebrahim Raïssi, plus tôt dans la journée.

Tokayev a ajouté que les deux parties ont signé des accords, ce qui peut contribuer à élargir davantage les relations entre les deux pays.

 

Comments

//