noscript

Please Wait...

Présidentielle 2022 : Macron reste en tête, Le Pen devance légèrement Pécresse, Zemmour stagne (sondage)

Présidentielle 2022 : Macron reste en tête, Le Pen devance légèrement Pécresse, Zemmour stagne (sondage)
folder_openFrance access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Le Figaro

Emmanuel Macron reste en surplomb. Dans un nouveau sondage BVA réalisé pour Orange et RTL, le paysage politique connaît de très légères évolutions. Le chef de l'État, crédité de 24% des intentions de vote pour la présidentielle, conserve une solide avance sur ses concurrents, tandis que Marine Le Pen et Valérie Pécresse restent au coude-à-coude pour accéder au second tour.

Dans le détail, l'avance se confirme parmi les différentes catégories sociales et professionnelles. L'actuel locataire de l'Élysée est en effet premier chez les jeunes de 18 à 24 ans (27%), les plus de 50 ans (27%) et notamment les plus de 65 ans (29%). C'est aussi le cas chez les retraités (30%), pourtant traditionnellement davantage ancrés à droite.

Par rapport à 2017, ce sont aussi 70% des Français lui ayant accordé leur voix dès le premier tour qui seraient prêts à le refaire. Et ce socle électoral se consolide, puisque 78% des électeurs ayant l'intention de voter pour le président se disent «sûrs de leur choix».

Derrière, Marine Le Pen (18%) distance légèrement la candidate des Républicains (16%), tout en restant dans la marge d'erreur. La candidate du parti à la flamme profite toutefois d'un socle électoral solide, puisque 77% de ses électeurs sont certains de voter pour elle. Seuls 57% en disent autant pour Valérie Pécresse.

Le vote des femmes penche aussi du côté de Marine Le Pen (22%), puis Emmanuel Macron (21%). La prétendante convainc également les employés (27%), les ouvriers (37%) ainsi que les habitants des communes rurales (30%).

L'ancien polémiste et désormais quatrième homme dans les sondages, Éric Zemmour, est crédité de 12,5% des intentions de vote, avec 19 à 23% des sympathisants du RN et des électeurs de Marine Le Pen il y a cinq ans.

 

Comments

//