noscript

Please Wait...

Somalie: au moins 4 morts dans un attentat-suicide à Mogadiscio

Somalie: au moins 4 morts dans un attentat-suicide à Mogadiscio
folder_openAfrique access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

Au moins quatre personnes ont été tuées et neuf blessées mardi dans un attentat-suicide revendiqué par les terroristes somaliens «shebab», visant un salon de thé près d'une caserne militaire à Mogadiscio, ont indiqué la police et des témoins. 

Le kamikaze est entré dans le salon de thé et a déclenché sa ceinture d’explosifs à l'intérieur, a déclaré Abdirahman Adan, un policier stationné près du lieu de l'attentat.

«Nous avons quatre morts confirmés et neuf blessés», a-t-il ajouté. «Les blessés ont été transportés à l'hôpital.»

L'attaque a été revendiquée par les «shebab» qui ont affirmé avoir visé des soldats somaliens en formation dans une académie militaire turque située à proximité.

Le salon de thé était un lieu prisé par les soldats somaliens stationnés non loin, selon des témoins.

Ce nouvel attentat a eu lieu deux jours seulement après une autre attaque-suicide des «shebab» au cours de laquelle le porte-parole du gouvernement somalien a été blessé dimanche à Mogadiscio.

Le 12 janvier, plusieurs personnes ont été tuées dans un attentat-suicide à la voiture piégée, dans le sud de la capitale somalienne.

Ces attaques surviennent alors que la Somalie doit reprendre son processus électoral, enlisé depuis un an, sur fond de tensions entre le président Mohamed Abdullahi Mohamed, plus connu sous le surnom de Farmajo, et le Premier ministre Mohamed Hussein Roble.

Les «shebab», un mouvement lié à «Al-Qaïda», cherchent à renverser le fragile gouvernement fédéral somalien soutenu par la communauté internationale et contrôlent de vastes territoires dans les zones rurales en Somalie.

De nombreux observateurs estiment que la crise au sommet de l'Etat et l'impasse électorale qui dure depuis un an détournent l'attention de problèmes plus importants de la Somalie, comme cette insurrection.

Comments

//