noscript

Please Wait...

Emirats: une société d’investissement du gouvernement engage 100 millions de dollars dans des sociétés israéliennes

Emirats: une société d’investissement du gouvernement engage 100 millions de dollars dans des sociétés israéliennes
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le fonds souverain des Émirats arabes unis, Mubadala Investment, d'Abou Dhabi, a investi 100 millions de dollars (plus de 87 millions d'euros) dans des sociétés à capital risque israéliennes, a rapporté dimanche le Wall Street Journal (WSJ), citant des responsables sous couvert de l'anonymat.

L'investissement dans le secteur technologique israélien reflète les liens commerciaux et d'investissement croissants entre les deux parties suite à l’accord de normalisation signé en 2020.

Selon le journal, Mubadala Investment Co., qui gère 250 milliards de dollars d'actifs (près de 219 milliards d'euros), a investi près de 20 millions de dollars (17 millions d'euros) dans six sociétés à capital risque basées en Entité israélienne, dont «Entrée Capital, Aleph Capital, Viola Ventures, Pitango et MizMaa».

Le fonds a été créé par le prince héritier Mohammed ben Zayed, un fervent partisan des «accords d'Abraham», et bien que les investissements israéliens soient faibles par rapport à la taille de Mubadala, ils sont «stratégiques» pour Abu Dhabi, qui espère attirer des startups pour diversifier son économie pétrolière.

Le co-fondateur d'«Entrée Capital», Avi Eyal, a indiqué au WSJ qu'il avait passé des années à développer des liens avec le responsable de Mubadala, Ibrahim Ajami, avant de pouvoir bénéficier d'un investissement du fonds des Émirats arabes unis.

Comments

//