noscript

Please Wait...

Télégramme

Turquie-Arménie: premiers pourparlers de normalisation «constructifs»

Turquie-Arménie: premiers pourparlers de normalisation «constructifs»
folder_openEurope access_time depuis 11 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

La Turquie et l'Arménie ont salué vendredi des discussions «positives» et «constructives», après une première rencontre à Moscou entre leurs envoyés spéciaux pour normaliser des relations historiquement tendues.

Les émissaires, le Turc Serdar Kiliç et l'Arménien Rouben Roubinian, «ont échangé leurs vues préliminaires au sujet du processus de normalisation (...) dans une atmosphère positive et constructive», ont indiqué les ministères des Affaires étrangères à Ankara et Erevan, dans des communiqués identiques au mot près.

«Les deux parties sont convenues de poursuivre les négociations sans précondition en vue d'une normalisation» de leurs relations, ont ajouté les ministères, indiquant que la date et le lieu de la prochaine rencontre seraient choisis ultérieurement.

Aucune mesure concrète n'a cependant été annoncée à l'issue de ces premières discussions, qui ont duré une heure et demie et s'inscrivent dans un contexte de dégel entre Ankara et Erevan.

Les relations entre ces deux pays, dont la frontière commune est fermée depuis 1993, sont minées par plusieurs différends, notamment sur les massacres des Arméniens sous l'Empire ottoman pendant la Première guerre mondiale.

De nombreux historiens qualifient ces tueries de génocide, reconnu en tant que tel par les gouvernements ou les parlements de nombreux pays. Le nombre des Arméniens ayant trouvé la mort est évalué à 600.000 à 1,5 million.

Mais la Turquie, issue du démantèlement de l'Empire ottoman, récuse ce terme et évoque une guerre civile, doublée d'une famine, dans laquelle 300.000 à 500.000 Arméniens et autant de Turcs ont péri.

Les rapports entre Ankara et Erevan ont également pâti de la guerre qui a opposé en 2020 l'Azerbaïdjan à l'Arménie pour le contrôle de la région séparatiste de Nagorny-Karabakh, un conflit pendant lequel la Turquie a soutenu l'Azerbaïdjan.

Mais après des années de tensions, Ankara et Erevan ont multiplié les gestes d'apaisement ces dernières semaines.

L'Arménie a ainsi annoncé le mois dernier la fin de son embargo sur les produits turcs. En outre, des vols charters entre Erevan et Istanbul débuteront le 2 février.

En 2009, la Turquie et l'Arménie avaient déjà signé un accord visant à normaliser leurs rapports. Censé aboutir à l'ouverture de leur frontière commune, le document n'a jamais été ratifié par Erevan, qui a abandonné la procédure en 2018.

Comments

//