noscript

Please Wait...

Télégramme

L’Iran annonce le lancement réussi d’une fusée à combustible solide porteuse d’un satellite

L’Iran annonce le lancement réussi d’une fusée à combustible solide porteuse d’un satellite
folder_openIran access_time depuis 5 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le commandant de la Force aérospatiale du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, le général de brigade Ali Akbar Hajizadeh, a annoncé le lancement réussi d’une fusée à combustible solide, porteuse d’un satellite.

Le général de brigade Hajizadeh lors de la 12e Conférence générale de l’Association des enseignants et universitaires du pays, a expliqué les dernières réalisations militaires du pays, en particulier dans le domaine aérien et spatial.

«Nous avons récemment réalisé un test réussi du moteur du premier étage des missiles porteurs de satellites», a-t-il déclaré.

Et d’ajouter: «Il y a deux éléments importants dans le domaine de l’espace. L’un est le satellite et l’autre est la fusée porteuse de satellite, et ce n’est pas facile. Il y a deux ans, nous avons lancé le premier lancement avec des carburants liquides et solides, car le premier moteur fonctionnait au carburant liquide et les deuxième et troisième moteurs étaient alimentés en carburant solide. Aujourd’hui, nous avons environ 68 tonnes de carburant composé, car il a été possible de mettre de nombreux satellites en orbite autour de la Terre avec des moteurs bon marché».

Le général de brigade Hajizadeh a souligné que «les capacités de l’Iran aujourd’hui sont telles que si elles étaient disponibles au début de la guerre imposée par Saddam (1980-1988), nous aurions mis fin à la guerre en 8 jours au lieu de 8 ans. L’Iran, et malgré les sanctions US, a construit des missiles balistiques performants et a fabriqué des drones qui remettent en cause la supériorité aérienne américaine. Les Etats-Unis qualifient les capacités balistiques de l’Iran de menaçantes et considèrent l’attaque au missile contre la base Ain al-Assad comme une preuve de cela. Cette question traduit leur impuissance face à l’Iran».

Dans un autre aspect de son discours, il a souligné que «la famine imposée par la Grande-Bretagne à l’Iran pendant la Première Guerre mondiale a causé la mort d’environ 8 millions de personnes», qualifiant cela «comme un véritable Holocauste», or «la situation aujourd’hui est différente».

Comments

//