noscript

Please Wait...

Covid-19: Omicron progresse dans le monde, l’OMS veut mettre fin à la pandémie en 2022

Covid-19: Omicron progresse dans le monde, l’OMS veut mettre fin à la pandémie en 2022
folder_openEurope access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le variant Omicron est devenu largement majoritaire aux Etats-Unis, en représentant 73,2 % des nouvelles infections au Covid-19 lors de la semaine qui s'est achevée le 18 décembre, selon des données des autorités sanitaires américaines.

La Colombie a détecté ses trois premiers cas du variant Omicron chez deux voyageurs en provenance des Etats-Unis et un en provenance d'Espagne, selon le ministère de la Santé.

Le Panama a annoncé avoir enregistré un premier cas du variant Omicron, un homme de 50 ans qui avait récemment voyagé en Afrique du Sud.

Pas de confinement aux Etats-Unis

L'administration Biden n'envisage pas de «confiner» les Etats-Unis face à une potentielle nouvelle vague hivernale de Covid-19, a déclaré lundi la porte-parole de l'exécutif Jen Psaki.

Le président doit s'adresser aux Américains mardi au sujet du variant Omicron, désormais majoritaire aux Etats-Unis.

Nouvel An annulé à Londres

Le maire travailliste de Londres, Sadiq Khan, a annoncé lundi soir l'annulation des festivités prévues dans la capitale britannique pour le Nouvel An, face à l'augmentation drastique des cas du très contagieux variant Omicron.

Vers des fêtes a minima en Allemagne

L'Allemagne s'apprête à durcir ses restrictions sanitaires autour du Nouvel An pour se protéger contre le variant Omicron, en fermant toutes les discothèques et réduisant les contacts entre particuliers, y compris les vaccinés, selon un projet consulté lundi par l'AFP.

Hausse des contaminations en Argentine

Les cas de Covid-19 en Argentine ont fortement augmenté ces dernières semaines - notamment à cause du variant Omicron -, avec plus de 5.000 nouveaux cas par jour récemment, soit en moyenne quatre à cinq fois plus qu'il y a un mois, selon un bilan établi lundi par le ministère de la Santé.

Novavax: feu vert européen

L'Union européenne a autorisé lundi l'utilisation du vaccin contre le Covid de la firme américaine Novavax, dont la technologie plus classique pourrait réduire le scepticisme parmi les non-vaccinés.

Nuvaxovid est un vaccin dit «sous-unitaire», à base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus.

Il devient le cinquième sérum approuvé par la Commission européenne, qui a suivi l'avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA).

4e dose de vaccin pour les immunodéprimés au Brésil

Les personnes présentant un déficit immunitaire au Brésil pourront recevoir une quatrième dose de vaccin anti-Covid, quatre mois après la troisième, a annoncé lundi le ministère de la Santé.

La vaccination au Brésil s'est accélérée ces derniers mois malgré les attaques régulières du président Jair Bolsonaro contre les vaccins.

La vaccination des enfants imminente en France

Après le Comité d'éthique vendredi, la Haute autorité française de santé s'est à son tour prononcée lundi en faveur de la vaccination contre le Covid des enfants de cinq à 11 ans, mais ne souhaite toutefois pas la rendre «obligatoire».

L'OMS veut mettre fin à la pandémie en 2022

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a lancé un appel lundi à ce que 2022 soit l'année «où nous mettrons fin à la pandémie», appelant à lutter contre l'iniquité vaccinale et invitant à la prudence pendant les fêtes.

Plus de 5,35 millions de morts

La pandémie a fait au moins 5,35 millions de morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi.

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts depuis janvier 2020 sont les États-Unis avec 807.924 décès, le Brésil (617.873), l'Inde (477.554) et la Russie (298.222).

Rapporté à la population, les pays où l'épidémie a fait le plus de ravages sont le Pérou, la Bulgarie, la Bosnie et la Hongrie.

La région Europe est celle qui enregistre actuellement le plus de morts (57 % du total), suivie de la zone USA/Canada (19 %).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Comments

//