noscript

Please Wait...

Télégramme

Raïssi à Macron: le monde entier sait qui sont les contrevenants au JCPOA, ils doivent retourner à leurs obligations

Raïssi à Macron: le monde entier sait qui sont les contrevenants au JCPOA, ils doivent retourner à leurs obligations
folder_openIran access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Lors d'un entretien téléphonique, Emmanuel Macron s'est entretenu avec le président Raïssi sur la lutte commune contre le coronavirus, la coopération régionale et les pourparlers nucléaires.

Au cours d'un entretien téléphonique de 90 minutes, le président français a appelé à une coopération conjointe sur la nouvelle variante du coronavirus, qui a été saluée par le président iranien.

Le président Raïssi a déclaré lors de l'appel téléphonique : «L'Iran a toujours respecté ses engagements sur la question nucléaire et l'Agence internationale de l'énergie atomique a confirmé à plusieurs reprises l'adhésion de l'Iran».

«Il faut demander à ceux qui ont violé l'accord pourquoi ils n'ont pas rempli leurs obligations ? Et nous réaffirmons que nous sommes attachés à nos engagements», a-t-il déclaré.

Evoquant le début des négociations pour la levée des sanctions, le président a déclaré : «L'envoi d'une équipe complète aux négociations montre la volonté sérieuse de l'Iran dans ces négociations».

Raïssi a appelé le président français à travailler avec d'autres pays à Vienne pour conclure les négociations et lever les sanctions contre l'Iran.

Le président a souligné: «Les sanctions n'ont pas pu arrêter l'Iran sur la voie du progrès, et aujourd'hui le monde entier sait qui sont les contrevenants au JCPOA et ils doivent retourner à leurs obligations». Raïssi a souligné : «La situation actuelle est le résultat du non-respect par les Américains et les Européens de leurs obligations dans le JCPOA.»

Se référant à la récente visite du directeur général de l'Agence de l'énergie atomique à Téhéran et à son annonce que l'Iran respecte ses obligations nucléaires, le président a déclaré : «Le directeur général de l'Agence de l'énergie atomique en Iran n'a rien dit au sujet du non-respect de l'Iran et nous sommes prêts à poursuivre notre pleine coopération avec l'Agence».

Raïssi a souligné : «Ceux qui ont commencé à violer le JCPOA devraient gagner la confiance de l'autre partie afin que les négociations puissent se dérouler de manière réelle et fructueuse».

Se référant à sa conversation avec le chef de l'équipe de négociation iranienne à Vienne et aux perspectives claires de résolution du problème, le président a déclaré :

«Si les Américains lèvent les sanctions et que les Européens respectent leurs engagements, ne vous inquiétez pas du respect des engagements de l'Iran. Parce que nous avons montré à maintes reprises dans la pratique que nous tenons à nos engagements».

Le président a déclaré : «Si vous croyez en l'Agence internationale de l'énergie atomique comme référence, la même AIEA a déclaré à plusieurs reprises que la République islamique d'Iran s'est conformée à ses obligations nucléaires.

Raïssi a appelé le Président de la République à œuvrer pour la levée des sanctions oppressives et le respect des engagements pris par les Américains et les Européens.

Dans une autre partie de son discours, faisant référence à la vaccination généralisée en Iran, le président a déclaré : «Compte tenu des nouvelles concernant la nouvelle variante du coronavirus, tout le monde devrait être prudent et utiliser les expériences précédentes pour y faire face.»

Concernant la capacité de production nationale de vaccin corona, Raïssi a déclaré: «Nous avons importé des vaccins de différents pays, en particulier de Chine, pour contrôler le corona, et maintenant nous augmentons la production de vaccins dans les entreprises nationales.»

Faisant référence aux violations des droits de l'homme par les États-Unis pour empêcher l'entrée de matériel médical en Iran, le président a déclaré : «Nous avons pu produire des vaccins en utilisant l'électricité nationale et surmonter les pénuries médicales».

Il a également évoqué la vaccination des ressortissants étrangers, y compris les immigrants afghans, et a déclaré : «L'Iran fournit des services médicaux aux immigrants comme à nos propres citoyens sur la base de nos devoirs humanitaires.

«Nous considérons le JCPOA comme notre responsabilité commune et j'ai toujours essayé de ramener toutes les parties au cadre de l'accord», a déclaré le président français Emmanuel Macron lors d'un appel téléphonique condamnant le retrait américain du JCPOA.

Macron a ajouté : «J'ai eu des entretiens avec le président américain Biden à cet égard et nous sommes déterminés à poursuivre les pourparlers pour parvenir à un résultat.»

Au final, le président français a déclaré : «La France veut poursuivre les discussions avec l'Iran pour progresser dans la résolution des problèmes».

La première journée des pourparlers de Vienne sur la levée des sanctions entre de hauts diplomates du groupe P4+1 et des diplomates iraniens s'est terminée lundi après une réunion de deux heures. La délégation iranienne a assisté à la réunion avec une approche juridico-économique, en se concentrant sur la question de la levée des sanctions contre l'Iran.

Comments

//