noscript

Please Wait...

Normalisation: Benny Gantz se rend au Maroc pour sa première visite officielle

Normalisation: Benny Gantz se rend au Maroc pour sa première visite officielle
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_time depuis 5 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le ministre israélien de la Guerre, Benny Gantz, est arrivé tard mardi au soir à Rabat pour une visite officielle au Maroc, visant à «renforcer la coopération sécuritaire» entre les deux parties, un an après la normalisation de leurs relations et en pleine tension entre Alger et Rabat.

«Nous allons signer des accords de coopération et continuer de renforcer nos relations. Il est très important que ce voyage soit un succès», a-t-il indiqué avant son départ de «Tel Aviv».

Benny Gantz doit s'entretenir mercredi avec les ministres marocains de la Défense nationale et des Affaires étrangères.

Un an après la normalisation de leurs relations, ce séjour vise à «établir la pierre d'assise des relations sécuritaires futures entre Israël et le Maroc», a indiqué à l'AFP une source au fait de la visite, précisant qu'un accord-cadre à ce sujet allait être signé.

«Jusqu'à présent, il y avait une certaine coopération, mais là nous allons vraiment la formaliser. C'est une déclaration publique de notre partenariat», a ajouté ce responsable.

Les deux parties avaient établi des relations diplomatiques au début des années 1990 avant que le Maroc n'y mette fin au début de la Seconde intifada, le soulèvement palestinien du début des années 2000.

«Israël» et le Maroc ont rétabli des relations en décembre 2020 dans le cadre des «Accords d'Abraham», processus de normalisation des relations entre l'entité sioniste et des pays arabes soutenu par l'administration de l'ex-président américain Donald Trump.

Washington avait reconnu du même souffle la «pleine souveraineté» du Maroc sur le Sahara occidental, territoire disputé avec les indépendantistes sahraouis du Front Polisario soutenus par l'Algérie.

La visite de Benny Gantz intervient alors qu'Alger a rompu, en août, ses relations avec Rabat en raison «d'actions hostiles» du royaume et que le Front Polisario a décidé vendredi d'«intensifier» sa lutte armée contre le Maroc.

En rencontrant lundi à Washington son homologue marocain, Nasser Bourita, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a apporté un soutien appuyé au plan d'autonomie «sérieux et réaliste» prôné par le Maroc pour régler le conflit du Sahara occidental.

En outre, les deux parties ont souligné l'importance de «l'approfondissement continu des relations maroco-israéliennes».

Comments

//