noscript

Please Wait...

Normalisation: l’Iran condamne la visite de Yaïr Lapid à Bahreïn

Normalisation: l’Iran condamne la visite de Yaïr Lapid à Bahreïn
folder_openBahreïn access_timedepuis 7 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

L'Iran a condamné vendredi la visite du «ministre israélien des Affaires étrangères» Yaïr Lapid à Bahreïn cette semaine, estimant qu'elle laissera une tâche sur la réputation des dirigeants de l'État du Golfe qui «ne sera pas effacée».

Téhéran a jugé «honteux» l’accueil réservé jeudi à Lapid venu à Manama pour inaugurer «l'ambassade» de l'entité sioniste.

Yaïr Lapid a également rencontré des responsables de haut rang, un an après que les deux parties ont convenu de normaliser leurs relations diplomatiques.

Il s'agissait de la première visite publique d'un «ministre israélie » depuis cet accord.

«Nous condamnons tout projet qui renforce la présence destructrice d'Israël dans la région», a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh, dans un communiqué publié sur le site de son ministère.

«Il est regrettable que les dirigeants de Bahreïn ignorent les crimes quotidiens de l'entité sioniste contre le peuple opprimé, mais résilient de Palestine», a ajouté M. Khatibzadeh.

«Cette tâche ne sera pas effacée de la réputation des dirigeants de Bahreïn. Les peuples de la région continueront à s'opposer au processus de normalisation des liens avec l'entité sioniste», a-t-il ajouté.

Allié clé des États-Unis dans le Golfe, Bahreïn est dirigé par la dynastie Al Khalifa.

Le pays est en proie à des troubles sporadiques depuis 2011, date à laquelle les autorités ont réprimé des manifestations populaires exigeant des réformes politiques.

Tous les groupes d'opposition ont été interdits et dissous. Des centaines de personnes ont été emprisonnées et certaines déchues de leur citoyenneté.

Dans ce qui a été considéré comme un signal adressé à Téhéran, Lapid et le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn, Abdullatif al Zayani, ont visité jeudi le navire USS Pearl Harbor et ont rencontré le vice-amiral Brad Cooper, qui commande les forces navales américaines dans la région.

Comments

//