noscript

Please Wait...

Espagne: huitième jour d’incendies en Andalousie, plus de 8000 hectares détruits

Espagne: huitième jour d’incendies en Andalousie, plus de 8000 hectares détruits
folder_openEurope access_time depuis 3 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AFP

Les flammes ont entraîné l'évacuation de 2600 personnes et coûté la vie à un pompier. La pluie a aidé les pompiers lundi mais le feu n'est toujours pas maîtrisé.

Les pompiers tentant de maîtriser un incendie ayant tué l'un d'eux, et entraîné au total l'évacuation de 2.600 personnes dans le sud de l'Espagne, ont été aidés cette nuit dans leur combat par de légères pluies. Sur Twitter, les pompiers d'Andalousie ont publié ce matin : «la pluie est arrivée».

Environ 500 pompiers, soutenus par 51 appareils bombardiers d'eau, étaient à pied d'œuvre pour combattre ce feu géant qui a dévasté depuis le 8 septembre au soir plus de 8.000 hectares dans la montagne de la Sierra Bermeja, près de Malaga, selon le gouvernement régional d'Andalousie.

Depuis dimanche, 260 militaires d'une unité spécialisée de l'armée sont venus leur prêter main-forte, à la demande des autorités locales. Selon des images de la télévision locale, des personnes âgées, évacuées préventivement de leur maison de retraite, ont applaudi lorsque les premières gouttes de pluie sont tombées.

Mais les pompiers ont prévenu la population que ces précipitations allaient les aider mais ne seraient pas suffisantes. «La pluie ne va pas éteindre l'incendie», a dit à la presse Juan Sanchez, responsable de l'agence régionale en charge de la lutte contre les incendies. Mais «dans les zones où le feu était sous contrôle, cela va nous aider à réduire le temps nécessaire pour l'éteindre» totalement, a-t-il ajouté.

Ce feu, qui a tué un pompier de 44 ans jeudi, a été qualifié ces derniers jours par les autorités de «complexe et exceptionnel» et de «monstre affamé» attisé par les vents tourbillonnants et la chaleur des derniers jours.

Dimanche, 1.600 habitants de six villages ont été évacués préventivement face à l'avancée des flammes. Environ 1.000 personnes avaient déjà été évacuées les jours précédents autour de la ville côtière d'Estepona mais ont été autorisées à revenir chez elles lundi.

«Le contrôler aujourd'hui serait un peu trop à demander mais il y a une lueur d'espoir», a dit, sur la radio Cadena Ser, la responsable régionale de l'Environnement, Carmen Crespo. Des incendies dévastateurs attisés par la canicule ont touché cet été plusieurs pays méditerranéens comme la Grèce, l'Italie, la Turquie ou l'Algérie.

Comments

//