noscript

Please Wait...

Nigeria: libération de dizaines d’élèves enlevés dans le Nord-Ouest

Nigeria: libération de dizaines d’élèves enlevés dans le Nord-Ouest
folder_openAfrique access_time depuis 4 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Des hommes armés ont libéré des dizaines d'élèves enlevés début septembre dans l'État de Zamfara, dans le nord-ouest du Nigeria, selon une source au sein du gouvernement local et une vidéo montrant des officiels avec les enfants, consultée par l'AFP.

La libération des élèves de l'école de Kaya est intervenue dimanche 12 septembre, après le déclenchement d'opérations militaires contre des gangs criminels dans cet État et la coupure des télécommunications par les autorités pour les empêcher d'échanger des informations.

Plus de 70 élèves et des enseignants avaient été enlevés à Kaya le 1er septembre, dernier épisode en date d'une série d'enlèvements de masse dans des écoles et des collèges perpétrés depuis le début de l'année par des hommes lourdement armés, qualifiés localement de «bandits».

«Au total, 75 otages du lycée public de Kaya ont été libérés dimanche soir», a déclaré à l'AFP la source du gouvernement local. «Ils semblaient en forme et indemnes».

1000 enlevés en 2021

Une vidéo publiée par le bureau du gouverneur de l'État de Zamfara, Bello Matawalle, le montre saluant des bus remplis d'élèves à la nuit tombée.

Selon des sources sécuritaires, ils ont été libérés par leurs ravisseurs en échange de la promesse de laisser passer ces derniers hors de la forêt où ils s'étaient retranchés, l'armée ayant encerclé leur camp.

Les gangs criminels sévissent depuis longtemps dans les États du Nord-Ouest et du centre du Nigeria, où ils mènent des raids violents pour piller des villages, voler du bétail et enlever des habitants pour obtenir des rançons.

Ces derniers temps, ils s'en prennent tout particulièrement aux écoles et aux établissements scolaires.

Plus de 1000 élèves ont ainsi été enlevés cette année au cours d'une série d'attaques.

La plupart de ces élèves ont été libérés après des négociations et certains se sont échappés, mais des dizaines d'entre eux sont toujours aux mains de leurs ravisseurs.

Comments

//