noscript

Please Wait...

Syrie: la ville de Deraa presque entièrement sous contrôle de Damas

Syrie: la ville de Deraa presque entièrement sous contrôle de Damas
folder_openSyrie access_time depuis 4 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

La ville de Deraa en Syrie est passée presque entièrement sous contrôle de Damas après le déploiement de l'armée dans les quartiers rebelles en vertu d'un accord de trêve, a indiqué une source militaire dimanche en faisant état d'un «calme précaire».

La ville de Deraa est le chef-lieu de la province méridionale du même nom contrôlée en grande partie par Damas depuis 2018. Les groupes armés contrôlaient Deraa al-Balad, les quartiers sud de la ville, et sont présents également dans quelques secteurs de la province.

L'armée est entrée le 8 septembre dans le fief des groupes armés de la ville de Deraa en vertu d'un accord conclu le 1er septembre sous l'égide de la Russie, alliée du gouvernement syrien, pour faire cesser les hostilités.

Depuis, neuf postes de contrôle ont été installés dans et aux abords de Deraa al-Balad, a indiqué cette source gouvernementale militaire.

Des tracteurs y continuent de déblayer les décombres entre des bâtiments ravagés par les combats, ont constaté des correspondants de l'AFP lors d'une tournée organisée par les autorités.

Des drapeaux syrien et russe flottent à Deraa al-Balad, où plusieurs quartiers sont déserts et où les rares motards ont refusé de parler aux médias.

Aux termes de l'accord de trêve, les miliciens doivent remettre leurs armes et ceux qui refusent devront être évacués vers d'autres régions sous leur contrôle dans le nord du pays. Les hommes n'ayant pas fait leur service militaire obligatoire auront la possibilité de rester sur place.

Selon les autorités locales, deux boulangeries ont rouvert dans la ville et des travaux sont en cours pour installer des cliniques mobiles.

Des combats ont opposé les forces gouvernementales et le groupes armés en juillet et août à Deraa faisant des dizaines de morts selon une ONG syrienne et poussant près de 40 000 personnes à la fuite d'après l'ONU.

Comments

//