noscript

Please Wait...

Première conversation téléphonique en sept mois entre Biden et Xi Jinping

Première conversation téléphonique en sept mois entre Biden et Xi Jinping
folder_openAsie access_time depuis 7 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le président américain Joe Biden s'est entretenu jeudi avec son homologue chinois Xi Jinping pour la première fois en sept mois, pour tenter de faire en sorte que la «concurrence» entre leurs deux pays ne se transforme pas en «conflit», a indiqué la Maison Blanche.

Pendant l'entretien, M. Biden a fait passer le message selon lequel les Etats-Unis veulent s'assurer «que la dynamique reste concurrentielle et que nous n'ayons pas de situation à l'avenir où nous allons vers un conflit imprévu», a dit un haut responsable de l'administration américaine à des journalistes.

«Nos deux pays et le monde entier souffriraient en cas de confrontation sino-américaine», a abondé Xi Jinping auprès locataire de la Maison Blanche, selon la télévision publique chinoise CCTV.

«L'avenir et le destin du monde dépendent de la capacité de la Chine et des États-Unis à bien gérer leurs relations. C'est la question du siècle, à laquelle nos deux pays devront répondre», a ajouté M. Xi, soulignant que l'hostilité de Washington envers Pékin avait causé «de sérieuses difficultés» pour les relations bilatérales.

Il s'agit du premier entretien téléphonique entre les deux dirigeants depuis février. M. Biden venait alors de succéder depuis peu à Donald Trump, et avait passé deux heures au téléphone avec le président chinois.

Les relations entre Washington et Pékin sont passées par un moment difficile sous M. Trump, qui avait lancé une guerre commerciale entre les deux premières puissances mondiales.

Mais selon la Maison Blanche, l'impasse diplomatique est intenable et potentiellement dangereuse.

La liste des désaccords entre Washington et Pékin est cependant longue et ne cesse de s'allonger.

En plus du commerce, figurent aussi notamment la question de Taïwan et les revendications de Pékin sur la mer de Chine méridionale.

Comments

//