noscript

Please Wait...

Télégramme

Pénurie de carburants: L’ONU octroie 10 millions de dollars pour éviter une «détérioration de la situation humanitaire»

Pénurie de carburants: L’ONU octroie 10 millions de dollars pour éviter une «détérioration de la situation humanitaire»
folder_openLiban access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec OLJ

Le secrétaire général des affaires humanitaires et le coordinateur des secours d'urgence de l'ONU, Martin Griffiths, a annoncé mardi au terme d'une visite à Beyrouth l'octroi d'une aide de 10 millions de dollars au Liban afin de faire face à la crise de carburants et d'«éviter une détérioration de la situation humanitaire dans le pays».

Dans un communiqué, l'ONU a indiqué que 4 millions de dollars seront octroyés par le Fonds central d'intervention d'urgence des Nations Unies (UN Central Emergency Response Fund), afin d'aider 2.3 millions de personnes à travers le pays et de fournir assez de fuel pour faire fonctionner les stations au Liban, au moment où les offices d'eau du pays mettent en garde, depuis des semaines, contre une coupure d'eau généralisée, faute de mazout.

Plusieurs ONG, notamment l'Unicef, avaient également tiré la sonnette d'alarme, affirmant que «plus de quatre millions de personnes» au Liban, «risquaient d'être confrontées à de graves pénuries d'eau».

L'ONU a noté dans son communiqué que les fonds octroyés permettront d'aider quatre zones d'approvisionnement en eau : Beyrouth, la Békaa, le Mont-Liban, le Nord et le Sud, qui répondent aux besoins de plus des deux tiers des Libanais. L'organisation a regretté le fait que de nombreuses familles cherchent à s'approvisionner en eau à travers des camions-citernes au moment où leur pouvoir d'achat s'est considérablement amoindri en raison de l'effondrement financier du pays, soulignant également que cette eau pourrait ne pas être propre.

Le communiqué précise que ces 4 millions s'ajoutent à un don de 6 millions de dollars, également octroyé par le Fonds humanitaire libanais (Lebanon Humanitarian Fund) de l'agence onusienne afin d'aider 65 hôpitaux, des centres de soins primaires ainsi que des entrepôts frigorifiques de médicaments. «Les pénuries de carburants dans le pays, résultant des crises socio-économique et politique que traverse le pays, compromettent l'accès aux soins médicaux et à l'eau potable», a déploré l'organisation.

«Les pénuries de carburant et d’électricité menacent les services essentiels de santé et d’eau au Liban, exposant des milliers de familles à une crise humanitaire», a averti le coordinateur des secours d'urgence lors d'une visite à Beyrouth où il  a rencontré des responsables gouvernementaux et des acteurs de l'humanitaire.

Il a également déploré le fait que «de nombreux hôpitaux aient été contraints de réduire les opérations en raison des pénuries de carburants et des coupures de courant». Les établissements sanitaires sont en effet paralysés par les pénuries en série que connait le pays, notamment en matière de carburants, de médicaments et d'équipement médical. De nombreux syndicalistes et professionnels de santé lancent souvent un cri d'alarme, mettant en garde contre une «catastrophe» si les autorités ne trouvent pas d'issue à ces problèmes.

 

Comments

//