noscript

Please Wait...

Beyrouth2021

Virus: l’Angleterre lève le masque, nouveau projet de loi anti-Covid en France

Virus: l’Angleterre lève le masque, nouveau projet de loi anti-Covid en France
folder_openEurope access_time depuis 17 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'Angleterre a supprimé la plupart des restrictions liées à la pandémie lundi, une étape qui inquiète certains scientifiques et responsables politiques alors que le Royaume-Uni comptabilise plus de 128.700 morts, l'un des bilans les plus lourds en Europe, et qu'il est désormais le pays du continent le plus touché en nombre de cas.

Sans remettre en cause sa décision, le Premier ministre Boris Johnson a rappelé «l'extrême contagiosité» du variant Delta et appelé à la «prudence».

M. Johnson et son ministre des Finances, cas contact, observent eux-mêmes une période d'isolement, tandis que le ministre de la Santé a été testé positif samedi.

L'Irlande rejoint le pass sanitaire européen

L'Irlande a rejoint lundi le système de certificat sanitaire européen en vigueur depuis le 1er juillet en abandonnant l'obligation de quarantaine pour les passagers en provenance des 26 autres pays de l'Union européenne (UE), ainsi que du Royaume-Uni, de l'Islande, du Liechtenstein, de la Norvège et de la Suisse, s'ils sont totalement vaccinés, guéris du coronavirus ou ont été testés négatifs dans les 72 heures.

Nouveau projet de loi anti-Covid en France

En France, le Conseil des ministres adopte lundi le projet de loi comportant les nouvelles mesures anti-coronavirus, dont l'extension d'un pass sanitaire, avant un examen au pas de charge cette semaine par le Parlement, sous la pression de la reprise de l'épidémie de Covid-19.

Alors que la vaccination bat son plein, une mobilisation plus forte qu'attendue des anti-vaccins ou de personnes simplement opposées au pass sanitaire s'est manifestée ces derniers jours.

Des sénateurs de droite et des députés de gauche ont aussi annoncé vouloir saisir le Conseil constitutionnel sur le texte qui instaure à leurs yeux une société «de contrôle qui détruit la confiance».

JO: le Village olympique retient son souffle

A Tokyo, l'inquiétude grandit à l'approche de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques le 23 juillet.

Selon le décompte officiel rendu public par les organisateurs lundi, 58 cas positifs de Covid-19 ont été décelés depuis le 1er juillet, sur près de 20.000 personnes (sportifs, encadrants, journalistes) arrivés dans le pays.

Les premiers sportifs testés positifs au Village olympique, notamment deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football et un joueur tchèque de beach volley, ont aussitôt été placés à l'isolement.

Faute de spectateurs, aucun responsable de Toyota, sponsor des JO de Tokyo, n'assistera vendredi à la cérémonie d'ouverture, et le groupe japonais ne diffusera pas de publicités liées à l'événement.

Thaïlande: manifestations contre la gestion de la pandémie

Toujours en Asie, la police thaïlandaise a déployé des canons à eau à Bangkok contre des manifestants, qui ont bravé les mesures de restrictions pour demander la démission du Premier ministre Prayut Chan-O-Cha, dont ils dénoncent notamment la gestion de la pandémie, et marquer le premier anniversaire du mouvement pro-démocratie.

Sénégal: suspension des voyages inter-cités par bus

Au Sénégal, la compagnie nationale des bus a annoncé interrompre ses liaisons inter-cités en raison de la récente résurgence du Covid-19 dans le pays.

Tous les bus assurant des liaisons entre les villes du Sénégal cesseront de circuler à partir de dimanche, a précisé l’opérateur Dakar Dem Dikk dans un communiqué, ajoutant sans plus de détails avoir reçu samedi soir des «informations alarmantes».

Plus de quatre millions de morts

La pandémie a fait au moins 4.093.263 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 10H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 609.021 décès, suivis du Brésil (542.214 morts), de l'Inde (414.108), du Mexique (236.331) et du Pérou (195.146).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Comments

//