noscript

Please Wait...

Covid-19: la levée des restrictions repoussée en Angleterre, début de la vaccination des ados en France

Covid-19: la levée des restrictions repoussée en Angleterre, début de la vaccination des ados en France
folder_openEurope access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a préféré repousser d'un mois la réouverture totale prévue le 21 juin en raison d'une poussée de cas liée au variant Delta, initialement apparu en Inde, au moment où la France voisine ouvre la vaccination pour les adolescents.

Le variant indien (ou Delta) a fait dérayer le calendrier. Boris Johnson a annoncé lundi soir le report des dernières restrictions liées au coronavirus, ce «Freedom Day» (jour de la liberté) qui était prévu pour le 21 juin, est repoussé d'un mois, soit au 19 juillet.

Le Premier ministre a finalement écouté ses conseillers scientifiques, qui s'alarment de la rapidité de propagation de cette mutation «indienne», 60 % plus contagieuse que le variant anglais (ou Alpha). Alors que les chiffres de contamination étaient descendus très bas, ils sont remontés à plus de 7000 cas par jour.

BoJo veut «sauver des milliers de vies» en permettant à plus de personnes d'être vaccinées avant de tout relâcher. Il s'est dit confiant sur le fait que ce report serait le dernier.

Variant Delta en France, 2 à 4 % des cas

En France voisine, le variant Delta représente actuellement «entre 2 et 4 % des cas positifs» de Covid-19 dépistés, soit «50 à 150 nouveaux diagnostics» par jour, a indiqué mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran.

«C'était la situation anglaise il y a quelques semaines», a-t-il ajouté, rappelant que ce variant initialement apparu en Inde «représente plus de 90 % des cas en circulation» outre-Manche, où l'épidémie est repartie «sur une trajectoire ascendante», malgré «un taux de couverture vaccinale supérieur au nôtre».

Début de la vaccination des ados en France

Toujours en France, la vaccination des adolescents est possible depuis mardi, avec pour objectif de la part des autorités d'accroître l'immunité collective des Français pour faire face au Covid-19 et à la menace de nouveaux variants comme le Delta.

Les premières injections sont possibles chez les 12-17 ans, à condition qu'ils soient volontaires, que leurs parents soient d'accord, et en présence de l'un d'entre eux.

Traitement anti-Covid: revers pour AstraZeneca

Côté traitement, le groupe pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca a annoncé mardi avoir subi un revers dans le développement d'un traitement par anticorps contre le coronavirus, dont l'efficacité sur les personnes exposées au virus n'a pas été prouvée.

Le développement de ce traitement est financé par le gouvernement américain, qui en retour avait conclu des accords avec AstraZeneca pour recevoir jusqu'à 700.000 doses cette année.

Gestion de la crise jugée peu transparente

Par ailleurs, la pandémie de coronavirus a alimenté le sentiment de corruption des citoyens de l'Union européenne, moins de la moitié d'entre eux estimant que la crise a été gérée de façon «transparente» par les autorités, selon une enquête de Transparency International dévoilée mardi.

En France, en Pologne et en Espagne, 60 % des personnes interrogées ou plus pensent que la gestion de la pandémie par leur gouvernement manque de transparence, selon les résultats de l'étude.

L’extrême droite renforcée en Allemagne

En Allemagne, un nouveau problème apparait. Une extrême droite plus violente et renforcée par la pandémie: tel est le panorama inquiétant dressé mardi par les services de renseignement allemands, y compris dans les rangs de la police et de l'armée.

L'extrême droite crée en Allemagne une «situation de sécurité particulière qui constitue un gros problème», a déclaré le ministre de l'Intérieur en présentant le rapport 2020 consacré à la scène extrémiste allemande.

Jauge pour l'Euro augmentée

Sur le plan sportif, les demi-finales et la finale de l'Euro 2020 se joueront devant 40.000 fans à Wembley, la plus grande foule réunie au Royaume-Uni depuis plus de 15 mois, les autorités ayant augmenté la jauge dans le cadre d'événements publics-test.

Les préparatifs s'accélèrent pour les JO Tokyo

Le vice-président du Comité international olympique (CIO), John Coates, est arrivé mardi à Tokyo, alors que les préparatifs des JO s'accélèrent à cinq semaines de l'ouverture de l'événement.

Avant l'arrivée de M. Coates, plusieurs dizaines de personnes ont manifesté contre les Jeux dans la capitale japonaise, bien que de récents sondages montrent un affaiblissement de l'opposition de la population nippone.

Emirates, frappée par la crise

Emirates, la compagnie aérienne de Dubaï, a annoncé mardi des pertes annuelles d'environ 4,5 milliards d'euros, une première en plus de trois décennies alors que les blocages et les restrictions liés à la pandémie ont durement frappé le secteur de l'aviation.

Plus de 3,8 millions de morts

A l’échelle mondiale, la pandémie a fait plus de 3.813.990 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 10H00 GMT.

Après les Etats-Unis (599.945 morts), les pays enregistrant le plus grand nombre de décès sont le Brésil (488.228), l'Inde (377.031), le Mexique (230.187) et le Pérou (188.921).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. L'OMS estime que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Comments

//