noscript

Please Wait...

alqods2021

Inde: nouvel incendie à l’hôpital, 16 patients et deux infirmières sont morts

Inde: nouvel incendie à l’hôpital, 16 patients et deux infirmières sont morts
folder_openAsie access_time depuis 10 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Au moins seize patients atteints du Covid-19 et deux infirmières sont décédés samedi matin dans l'incendie de l'hôpital où ils se trouvaient, a indiqué une source officielle, un nouvel épisode de feu dans des milieux hospitaliers débordés par l'épidémie.

Il y avait environ 50 autres patients à l'hôpital de quatre étages de Bharuch, dans l'État occidental du Gujarat, lorsque l'incendie s'est déclaré à 1 heure locale. Il a depuis été éteint.

Le bilan s'est élevé à dix-huit morts, «dont seize patients et deux infirmières», a déclaré à l'AFP Rajendrasinh Chudasama, de la police locale.

«Les premiers éléments de l'enquête ont révélé que l'incendie avait commencé à la suite d'un court-circuit dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital», a-t-il précisé.

Précédemment, vingt-deux autres patients atteints du coronavirus étaient décédés dans un hôpital, toujours du même État, lorsque l'approvisionnement en oxygène de leurs ventilateurs a été interrompu par une fuite.

Le système de santé indien souffre depuis longtemps d'un sous-financement, et l'épidémie actuelle a entraîné des pénuries critiques d'oxygène, de médicaments et de lits d'hôpitaux, des patients mourant aux abords des hôpitaux dans certaines régions.

Record de contaminations

L'Inde a enregistré samedi plus de 400 000 nouveaux cas de coronavirus sur les dernières 24 heures, une première mondiale, a annoncé le ministère de la Santé.

Quelque 401 993 nouvelles infections ont été répertoriées, portant le total dans ce pays à plus de 19,1 millions.

Le nombre de décès sur les dernières 24 heures s'est élevé à 3 523, pour un total de 211 853 morts.

Nombre d'experts estiment que les chiffres réels sont beaucoup plus élevés en raison de tests insuffisants et d'un enregistrement inexact de la cause du décès.

Les autorités indiennes avaient desserré les restrictions sur la plupart des activités en début d'année, lorsque le nombre des contaminations était tombé en dessous des 10 000 par jour.

Les rassemblements religieux de masse, tels que le Kumbh Mela, attirant des millions de pèlerins hindous, ainsi que les rassemblements politiques ont été autorisés à se poursuivre y compris lorsque le nombre de cas a commencé à augmenter fortement fin mars.

Sur le seul mois d'avril, l'Inde a détecté environ 7 millions de nouvelles infections.

La contagion rapportée à l'ensemble de la population reste cependant relativement faible comparé à beaucoup d'autres pays.

Comments

//