noscript

Please Wait...

alqods2021

«L’US Navy incapable de faire face au CGRI», selon The National Interest

«L’US Navy incapable de faire face au CGRI», selon The National Interest
folder_openIran access_time depuis 11 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Un expert américain des stratégies maritimes a reconnu la suprématie de l’Iran sur l’US Navy et ses alliés.

The National Interest a publié, le 27 avril, un article, rédigé par James Holmes, un responsable du département des Stratégies maritimes au Collège de Guerre navale, qui reconnaît la suprématie de la Marine iranienne vis-à-vis de l’US Navy dans le Golfe.

«Il ne fait aucun doute que Téhéran peut imposer de lourds coûts à Washington», réaffirme James Holmes.

Et de poursuivre: «Les administrations des États-Unis, républicaines et démocrates, continuent d'essayer de réduire la présence militaire américaine au Moyen-Orient, dans la région du Golfe en particulier, pour répondre à des priorités plus urgentes (…) au Pacifique, en Eurasie, dans la mer de Chine méridionale ou dans la mer Baltique».

Selon The National Interest, l’Iran, par ses calculs stratégiques, est déterminé à expulser les Américains de son «arrière-cour».

«Les évolutions qui se sont produites dans le Golfe montrent que Téhéran, grâce à sa Force navale, a réussi à défier la puissance américaine dans cette région et à contourner les sources dont les États-Unis ont besoin pour poursuivre cette rivalité stratégique», souligne-t-il.

James Holmes écrit que «même si les États-Unis et leurs alliés ont la haute main dans une guerre navale», l’Iran pourra briser cette suprématie en lançant des opérations à partir de son sol.

L’expert américain a finalement recommandé à la Maison-Blanche d’exclure la région du Golfe de sa liste d’interventions étrangères.

S’exprimant mardi 27 avril, la commandant Rebecca Rebarich, porte-parole de la cinquième flotte de la Marine américaine basée au Moyen-Orient, a déclaré à l’Associated Press qu’il y avait eu deux incidents de «manœuvres dangereuses» par le Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI).

Dans une vidéo publiée par la Marine américaine, le navire iranien Harth semble barrer la route au Monomoy de la Garde côtière américaine (USCGC) le 2 avril, provoquant l’arrêt soudain du navire américain.

Rebarich a prétendu que l’USCGC Wrangell était également soumis au «même comportement agressif».

Elle a ajouté que le navire iranien s’était finalement éloigné des navires américains après environ trois heures d’avertissement.

Rebarich a décrit la rencontre comme la première «dangereuse et non professionnelle» action impliquant l’Iran depuis le 15 avril 2020.

Au cours des années précédentes, la Marine américaine a enregistré beaucoup plus d’incidents présumés de ce type, notamment 35 en 2016 et 23 en 2015.

Comments

//